ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

03.01.2009 - sam. : 08'49 - Mise à jour 03.01.2009 - sam. : 08'49

Brève "offensive" de l'armée contre des rebelles touareg dans le nord

Mali

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


    BAMAKO, 03/01/- L'armée malienne a affirmé vendredi avoir lancé une brève "offensive" contre un groupe de rebelles touareg dirigé par Ibrahim Ag Bahanga dans le nord du pays, région désertique et difficile d'accès où les attaques rebelles se sont multipliées depuis
fin décembre.

    Mais l'ampleur de cette opération restait difficile à déterminer. Un responsable rebelle a affirmé qu'il y avait eu des "blessés" sans préciser dans quel camp. Mais une source militaire étrangère, parlant sous couvert de l'anonymat, estimait de son côté qu'il n'y avait eu
"que des escarmouches".

     "Nos troupes ont lancé une offensive contre les positions du +groupe de bandits armés+ (rebelles touareg). Nous avons mis en jeu les moyens qu'il faut", a déclaré à l'AFP un officier de l'état-major de l'armée malienne joint au téléphone.

     Une source indépendante contactée dans le nord par l'AFP a confirmé que "l'armée malienne (avait) engagé une poursuite contre un groupe de rebelles touareg" près d'un oued (cours d'eau) situé à l'ouest de la localité d'Agueloc (nord).

     Un proche du chef rebelle, qui se présente sous le nom de "Ousmane Ag Mamoud, a ensuite confirmé l'attaque des troupes régulières. Ils "sont venus nous attaquer. Nous sommes en train de réagir. Il y a déjà des blessés", a-t-il ajouté sans plus de précision.

    Mais quelques heures plus tard, une source militaire a affirmé que l'"offensive" était "terminée": "c'est terminé, +les bandits armés+ ont détalé. Il n'y a pas eu de victime+".