ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

01.01.2011 - sam. : 12'16 - Mise à jour 01.01.2011 - sam. : 12'15

Le parti de Ben Ali rejette les critiques du PS

Tunisie/troubles sociaux

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


    
Tunis - Le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD, au pouvoir) du président Zine El Abidine Ben Ali a rejeté samedi les critiques du parti socialiste français (PS) dénonçant "la répression brutale" des troubles sociaux par les forces de l'ordre en Tunisie.


"Le parti socialiste français est très mal fondé à s'ingérer dans les affaires intérieures de la Tunisie, Etat souverain qui n'a de leçon de développement, encore moins de démocratie à recevoir de quiconque" affirme le RCD dans un communiqué transmis à l'AFP.


"Prétendre qu'il y a aurait eu une quelconque +répression brutale+ des forces de l'ordre dans le cadre des incidents survenus dans la région de Sidi Bouzid relève de la désinformation et de la mauvaise foi", ajoute le RCD, jugeant les allégations du PS "totalement infondées et "inopportunes et injustifiées".


Le secrétaire national PS à la coopération, Pouria Amirshahi avait dénoncé jeudi dans un communiqué la "répression brutale" de troubles sociaux et réclamé la "libération des militants arrêtés".


Le PS avait aussi souhaité "la libération des militants arrêtés", et appelé les autorités tunisiennes à garantir la sécurité des militants, des journalistes et des avocats, à protéger le droit à l'information et le droit de manifester pacifiquement".