ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

01.07.2011 - ven. : 08'12 - Mise à jour 01.07.2011 - ven. : 08'12

Les revenus miniers doivent contribuer au développement (ONG)

Cameroun

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


YAOUNDE - Le Cameroun dont le secteur minier est amené à prendre son essor doit faire en sorte que les revenus issus de l'exploitation contribuent au développement des régions productrices, ont estimé jeudi des responsables d'ONG locales à Yaoundé.


Le Cameroun doit "faire en sorte que l'argent des mines contribue au développement des régions minières", a estimé lors d'une rencontre, le responsable du Centre pour l'environnement et le développement (CED) Samuel Nguiffo, jugeant que le pays "sera un pays minier de grande ampleur dans les années à venir". 


Selon lui, "il faut un système suffisamment robuste en matière de gestion des ressources minières au Cameroun". La législation sur les mines présente "des lacunes", a pour sa part indiqué le coordonnateur du Réseau de lutte contre la faim (Relufa), Napoleon Jaff.


Ainsi, le gouvernement n'a pas encore sorti un texte pour "le contrôle des paiements et l'utilisation des redevances minières locales" alors que le code minier date de 2001, selon un document distribué par le Relufa.


"L'Etat doit aussi avoir la capacité de faire le suivi de la production des compagnies" tandis que les communautés locales doivent se doter de comités de gestion, a dit Brendan Schwartz, responsable du programme des industries extractives au Relufa au Cameroun . Selon lui, le secteur a subi une nouvelle impulsion dans le pays dès 2001 avec "la réforme du secteur minier", mais aussi avec "la hausse des prix mondiaux".


"Face à la production pétrolière décroissante, le Document de stratégie pour la croissance et l'emploi (Dsce) du Cameroun contient des plans importants pour développer le secteur minier camerounais devant mener à une industrialisation et une croissance à long terme" indique le Relufa dans son texte alors que le Cameroun mise sur l'exploitation d'or, diamant, fer, bauxite, uranium, cobalt, nickel.