ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

25.01.2012 - mer. : 09'26 - Mise à jour 25.01.2012 - mer. : 09'26

Nkosazana Dlamini-Zuma, l'atout expérience de l'Afrique du Sud

Afrique du Sud/UA

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

JOHANNESBURG  - Avec la candidature de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, l'Afrique du Sud présente à la présidence de la commission de l'Union africaine une diplomate d'expérience au caractère trempé, réputée austère et capable de s'entourer d'administrateurs de qualité.

Considérée à 62 ans comme la femme la plus solide voire la plus influente de sa génération en Afrique du Sud, cet ancienne militante de la lutte anti-apartheid, pédiatre de formation, a incarné pendant dix ans la diplomatie sud-africaine de 1999 à 2009, avant de devenir
ministre de l'Intérieur.

Pour Keith Gottschalk, de l'Université du Cap Occidental, Mme Dlamini Zuma "est une femme politique rouée, un vétéran (...) Ses succès ne sont pas surmédiatisés, mais le bilan de son action politique parle de lui-même". "Son approche pragmatique fait d'elle un
personnage politique de haut calibre", assure cet analyste.


L'une de ses réussites est d'avoir joué un rôle majeur dans les négociations qui ont permis de mettre un terme à la guerre civile au République démocratique du Congo (RDC)."Elle écoute, prend le temps d'analyser, donne l'impression de ne pas être facile d'accès, ne va pas au devant des micros mais parle quand un acte est posé", dit d'elle un diplomate d'Afrique francophone, interrogé par l'AFP.

"Elle réussirait peut-être encore mieux si elle était un peu plus affable, mais ce n'est pas sa personnalité", tempère pour sa part l'analyste Prince Mashele, qui avait travaillé avec elle lorsqu'elle était aux Affaires étrangères. "Mais elle prend son travail très au sérieux. Elle a la qualité rare de savoir nommer de très bons administrateurs. Elle les choisit professionnels et doués, et cela a contribué à son excellente réputation".