ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

17.03.2013 - dim. : 12'58 - Mise à jour 17.03.2013 - dim. : 12'57

L'ONU devrait prendre le relais de l'armée française et de la Misma en juillet

BAMAKO

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

     BAMAKO - L'ONU table sur la "présence complète" de sa mission de stabilisation" au Mali en juillet pour remplacer la mission africaine Misma et le gros de l'armée française, a déclaré samedi à Bamako Edmond Mulet, sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.


    "Juillet pourrait voir le transfert de la Misma vers la mission de stabilisation de l'ONU", a déclaré M. Mulet en précisant que ce déploiement devait être précédé par un vote au Conseil de sécurité de l'ONU.

 
     "Il ne s'agit pas d'une force d'interposition", a déclaré Edmond Mulet à la presse, à l'issue d'une mission exploratoire d'une semaine au Mali qui l'a amené à rencontrer le président par intérim Dioncounda Traoré et son Premier ministre Diango Cissoko, et à se rendre à Tombouctou.

 
     "Il ne s'agit pas de créer une force tampon entre le Nord et le Sud", a-t-il dit. "Dans d'autres pays en Afrique et dans le monde", des missions de maintien de la paix visaient à "séparer des forces belligérantes mais ce n'est pas le cas au Mali", a précisé Edmond Mulet.

 
     "Les membres du Conseil de sécurité et les Etats membres sont très clairs pour que le Mali étende son autorité sur tout le territoire du Mali", a dit le responsable de l'ONU. "La souveraineté du Mali est l'objectif principal de cet appui international", a-t-il ajouté.