ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

03.01.2018 - mer. : 15'17 - Mise à jour 03.01.2018 - mer. : 15'17

La Guinée équatoriale affirme "avoir fait avorter" un "coup d'Etat"

Malabo (Guinée équatoriale) - La Guinée équatoriale a affirmé "avoir fait avorter" un "coup d'Etat" survenu fin décembre d'un "groupe de mercenaires" étrangers qui voulaient "attaquer le chef de l'Etat", selon un communiqué du ministre de la Sécurité, Nicolas Obama Nchama, lu à la radio d'Etat mercredi, a appris l'AFP.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

               Le ministre explique "avoir activé immédiatement une opération de démantèlement en collaboration avec les services de sécurité du Cameroun" et affirme que ces "mercenaires" ont été "contractés par des Equato-guinéens militants de certains partis d'opposition radicale avec le soutien de certaines puissances", sans donner plus de détails.

Balises África  

Lire aussi
  • 03/01/2018 15:18:38

    Zambie: le chef de la diplomatie dénonce la corruption et claque la porte

    Lusaka - Le ministre zambien des Affaires étrangères Harry Kalaba a annoncé sa démission en dénonçant une "corruption croissante" au sein du gouvernement, ont indiqué mercredi des responsables zambiens.

  • 03/01/2018 15:15:17

    Dakar - Il y a quarante ans, l'insouciance des pionniers

    Paris - Il y a quarante ans, sans assistance mais avec le plein d'insouciance, des pionniers s'élançaient en éclaireurs à l'assaut du désert dans une première édition à rebondissements. Le rallye-raid Dakar, qui fête samedi son anniversaire au Pérou, était né.

  • 03/01/2018 15:12:53

    RDC: l'UE dénonce une "atteinte grave" à la liberté d'expression

    Bruxelles - L'Union européenne a dénoncé mercredi "le recours à la violence" et "le blocage de médias" par les autorités congolaises, regrettant une "grave atteinte" à la liberté d'expression face aux actions populaires demandant une alternance à la tête de la République démocratique du Congo, indique l'AFP.