ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

03.09.2018 - lun. : 19'22 - Mise à jour 03.09.2018 - lun. : 19'22

RDC : le peuple appelé à manifester contre la machine à voter

Une série de manifestations devrait avoir lieu sous peu en RDC contre l’utilisation de la machine à voter aux élections générales du 23 décembre prochain, annonce la Lutte pour le changement (LUCHA). Pour ce mouvement « citoyen », la machine à voter est synonyme de fraude au profit du pouvoir, lit-on sur Africanews.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La machine à voter se présente sous la forme d’un écran tactile. Pour chacune des trois élections (présidentielle, législatives et provinciales), la photo des candidats apparaît sur l‘écran. L‘électeur choisit son candidat président, député national et/ou député provincial. À la fin du vote, la machine imprime les trois noms choisis au dos du bulletin de vote que l‘électeur va plier et glisser dans l’urne. À la fin des opérations de vote, la machine affiche les résultats (nombre d’inscrits, de votants, taux de participation, nombre de voix par candidats).

Pour le gouvernement, la machine ne saurait poser problème. « Avec ces machines à voter, le pays aura gagné en termes d’argent, de temps pour ne pas aller jusqu’en août 2019 avec des bulletins pré-imprimés utilisés en 2006 et en 2011 qui n’ont pas empêché que les élections soient traitées de catastrophiques. Le problème est donc ailleurs et pas avec ces machines à voter », a récemment déclaré Norbert Basengezi, vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Et « depuis avril 2018, 1 200 machines à voter sont à l’intérieur du pays dans le cadre de la sensibilisation des électeurs. Pendant 4 mois, aucune n’est tombée en panne », a ajouté Norbert Basengezi. Lequel a annoncé l’arrivée imminente de 70 000 autres machines en provenance de Corée du Sud où elles sont produites.

Balises RDCongo  

Lire aussi
  • 02/02/2019 13:43:10

    RDC : l'OMS assez "optimiste" sur le contrôle d'Ebola

    GENEVE (Xinhua) -- Six mois après le début de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, les efforts pour enrayer la propagation du virus sont "encourageants", a déclaré vendredi à Genève Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique.

  • 01/02/2019 20:29:16

    RDC : l'ONU salue la maturité du peuple après l'élection d'un nouveau président

    NEW YORK (Nations Unies) -- La Représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la République démocratique du Congo (RDC), Leila Zerrougui, a salué la maturité du peuple congolais alors que le nouveau président Félix Thisekedi, élu à l'issue du scrutin présidentiel du 30 décembre 2018, a pris ses fonctions la semaine dernière, indique jeudi un communiqué de l'ONU.

  • 31/01/2019 16:29:47

    RDC : Yumbi reste une "ville fantôme" après les récents affrontements meurtriers (MONUSCO)

    NEW YORK (Nations Unies) -- Plus de deux mois après les violences interethniques qui ont fait au moins 535 morts parmi les habitants locaux, Yumbi, localité dans l'ouest-nord de la République démocratique du Congo (RDC), à la frontière avec la République du Congo, reste une "ville fantôme" où la situation est "étrange", a indiqué la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO).

  • 17/01/2019 18:56:22

    Au moins 890 personnes auraient été tuées dans des violences dans l'ouest de la RDC (HCDH)

    GENEVE (Xinhua) -- Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme (HCDH) a annoncé mercredi que, selon des sources crédibles, au moins 890 personnes auraient été tuées entre le 16 et le 18 décembre dans la province de Mai-Ndombe, dans l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC), dans ce qui semble avoir été des affrontements entre les communautés Banunu et Batende.