ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

10.09.2018 - lun. : 14'53 - Mise à jour 10.09.2018 - lun. : 14'53

Afrique Australe: La SADC satisfaite du travail de la CENI

La République Démocratique du Congo étant membre de la SADC « », problèmes majeurs de ce pays situé au cœur de l'Afrique les Etats membres de cette organisation. C'est ainsi qu'une a ajourné à Kinshasa du 05 au 07 septembre 2018. L'objectif de visite était d'échanger avec les membres de la Commission Nationale Indépendante sur l'état des préparatifs des élections du décembre prochain et les questions relatives à l'appui technique, lit - on sur allAfrica.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Cette visite de solidarité doublée d'une mission de pré-évaluation processus électoral était à la base de la présence de la conjointe Forum des Commissions Electorales (ECF) et la Communauté Etats de l'Afrique Australe (SADC) conduite par Notemba Tjipueja, de mission et également Présidente de la Commission électorale de Namibie.

La première séance de travail était animée par le vice-président la CENI, Norbert Basengezi Katintima, en présence des membres Bureau de la CENI. Le chemin parcouru ainsi que les programmées depuis la publication du calendrier électoral ont passés en revue de même que les difficultés rencontrées et surmontées.

La délégation a pris connaissance du début de l'opération d' progressive des listes provisoires des électeurs, conformément à l' des recommandations de la Mission d'audit de l' Internationale de la Francophonie (OIF).

Dans un autre registre, le vice-président a souligné que la constitutionnelle a rendu ses arrêts sur le contentieux électoral les candidatures à l'élection présidentielle et l'ouverture, depuis jeudi 06 septembre 2018, du contentieux des candidatures à députation nationale, et, que son organisation attend les arrêts de Cour constitutionnelle pour publier les listes définitives le septembre 2018.

Vu la pertinence et la taille du travail auquel la CENI doit face, la centrale électorale a suggéré à ses invités de accréditer des observateurs nationaux et internationaux entre le novembre et 10 décembre 2018. La CENI a exprimé ses vis-à-vis de la mission de l'ECF-SADC en vue de :

- faire accréditer ses propres observateurs électoraux en RDC en de relever le défi de la crédibilité des prochaines élections ;

- sensibiliser les parties prenantes au processus électoral ( politiques de l'opposition et de la majorité, les organisations de société civile,... ) à l'adhésion et au respect strict du Code de conduite et de la Charte de bonne conduite mais aussi à l' des listes affichées ;

- affecter des experts permanents (IT) à la CENI pour un technique comme c'est le cas pour le PUND/PACEC et la MONUSCO qui leurs experts au siège de Kinshasa et dans les provinces ;

Au sortir de leur rencontre, NOTEMBA TJIPUEJA, et sa suite unanimement salué les avancées du processus électoral de même l'engagement de la CENI à organiser des élections transparentes, crédibles et apaisées.

La Délégation ECF-SADC a renouvelé son engagement à poursuivre à renforcer son appui technique à la CENI, tout en celle-ci à maintenir les cadres d'échanges permanents avec les prenantes au processus électoral.

Dans la foulée, la délégation de l'ECF-SADC a invité la CENI rehausser de sa présence la Conférence annuelle des électorales qui se tiendra du 22 au 27 octobre 2018 au Lesotho. conférence, qui se veut également élective, sera présidée par Premier Ministre du Lesotho et abordera notamment les questions l'indépendance des organisations de gestion des élections ; l' des élections ou encore le financement des processus électoraux.

Rappelons que la première réunion annuelle de l'ECF-SADC remonte l'année 1998

Balises África  

Lire aussi
  • 05/02/2019 14:15:52

    Afrique: CAN U20 - Déclarations d'avant-match Burundi - Niger

    « C'est un match capital que nous devons jouer contre le Niger après avoir perdu lors de notre première sortie. Et dans ce sens, nous devons mettre toutes les chances de notre côté pour réussir un bon résultat. Une rencontre à ne pas perdre et même si avec un nul nous pouvons espérer, une victoire nous permettra d'être beaucoup plus en vie. Il n'y a pas de pression à notre niveau puisque nous sommes à une compétition où il y a trois matchs à jouer et après avoir été défait lors de la première rencontre, on peut toujours se rattraper sur les deux autres. Je ne prends pas beaucoup en considération le fait que nous jouons contre le pays organisateur mais, il s'agit de mettre toutes les chances de notre côté pour espérer avoir un bon résultat », lit - on sur Allafrica.

  • 05/02/2019 14:10:38

    Tchad: Raid français contre l'UFR - Deux versions s'affrontent

    L'intervention des Mirages 2000 français dans le nord-est du Tchad, dimanche, contre une colonne de la rébellion tchadienne, précisément de l'Union des forces de la résistance, marque un tournant inédit depuis dix ans., lit - on sur Allafrica

  • 05/02/2019 14:01:57

    Congo-Kinshasa: En RDC, le chef des renseignements se met en retrait

    En RDC, Kalev Mutondo sollicite une mise en disponibilité. C'est dans une lettre adressée au nouveau chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, que l'administrateur général de l'Agence nationale des renseignements a exprimé son souhait. Les motif seraient politique puisque Kalev Mutondo vise la tête du Lualaba, lit- on sur Allafrica.

  • 05/02/2019 13:57:26

    Somalie: L'AMISOM s'apprête à retirer 1000 soldats burundais du contingent

    Sous la pression des bailleurs, un plan de retrait de la force africaine en Somalie est en cours. La Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) avait déjà été une première fois réduite, en décembre 2017. Ce sont maintenant 1 000 militaires supplémentaires qui devront rentrer à Bujumbura, d'ici le 28 février, faisant passer les effectifs de l'AMISOM à environ 20 600 soldats, lit - on sur Allafrica.