ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

27.01.2020 - lun. : 15'25 - Mise à jour 27.01.2020 - lun. : 15'25

Guinée Equatoriale: Le textile africain célébré dans toute sa diversité à Malabo

Le vice-Premier ministre Alfonso Nsue MOKUY en charge des droits humains, représentant le Président de la République, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a salué la tenue de ce salon dans son pays, lit - on sur allAfrica

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La sixième édition du Salon International du Textile Africain (SITA) s'est ouverte ce vendredi 24 janvier 2020 à Malabo, en Guinée Equatoriale. La cérémonie officielle de lancement des activités a eu lieu au Parc national, dans la capitale équato-guinéenne, en présence du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, représentant le Président du Faso. Une cérémonie marquée par plusieurs actes, notamment des allocutions, une grande parade et la visite des stands.

La cérémonie d'ouverture du Salon International du Textile Africain (SITA) s'est déroulée au bord de la mer à Malabo et a été marquée du sceau de la diversité des cultures africaines.

L'événement était voulu très solennel, riche en couleurs et en symboles d'une Afrique qui avance et qui reste attachée à certaines valeurs traditionnelles, qui forcent l'admiration.

« J'ai été très satisfait d'assister à cette importante cérémonie », a indiqué le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, qui a représenté le Président du Faso. "En assistant à cette très belle manifestation, j'ai découvert la richesse de la diversité culturelle de notre continent à travers le défilé et l'exposition que je viens de visiter », a précisé le Chef du Gouvernement qui a adressé ses vives félicitations aux organisateurs.

Il a traduit sa reconnaissance aux autorités Equato-guinéennes qui ont accepté et facilité la tenue de cette édition, pour l'accueil chaleureux qui a été réservé à la délégation burkinabè. Le Chef de l'exécutif burkinabè est convaincu que notre pays qui est un grand producteur de coton sur le continent, peut tirer un énorme profit de la filière coton, si les produits issus de sa transformation sont de meilleures qualités et consommés à grande échelle. C'est pourquoi, il a souhaité qu'après la Guinée Equatoriale, un autre pays abrite la prochaine édition du SITA.

Environ une quinzaine de pays, ont participé au grand défilé. Ils étaient habillés en tenues traditionnelles, fruit de la transformation du coton. Tous ont dansé au rythme de sonorités musicales de leurs terroirs, utilisant des instruments traditionnels. Le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Togo, le Ghana, la Sierra Leone, le Bénin, le Tchad, le Nigéria, la Guinée Conakry, les Seychelles, le Cameroun, notamment, ont participé à cette grande parade. C'est la richesse de la culture africaine et l'importance des produits textiles que les organisateurs du SITA ont voulu magnifier à Malabo, en Guinée Equatoriale.

Environ une quinzaine de pays, ont participé au grand défilé. Ils étaient habillés en tenues traditionnelles, fruit de la transformation du coton.

Pour le commissaire général du SITA, Abdoulaye Mossé, cette édition qui se tient à Malabo est placée sous le signe de la maturité, de la consolidation des acquis et la promotion d'un secteur du textile, pourvoyeur de devises et d'emplois pour le continent. Cela passe, a-t-il dit, par une bonne maîtrise des techniques de production, de transformation mais aussi par la promotion du consommons local.

M. Mossé a rendu un vibrant hommage aux braves tisseuses africaines qui, selon lui, font un travail exceptionnel. Il a du reste fait un plaidoyer pour que les tenues scolaires faites à base du textile africain, soit utilisées à l'échelle du continent. Le commissaire général du SITA a également traduit toute sa reconnaissance au Président Equato-guinéen, et son homologue, Roch Marc Christian Kaboré qui, à l'entendre, n'ont ménagé aucun effort pour que cette édition soit une réalité en Afrique centrale.

Sentiment de légitime fierté affirmé par le vice-Premier ministre Alfonso Nsue MOKUY, en charge des droits humains, représentant le Président de la République, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, qui a salué la tenue de ce salon dans son pays.

Alfonso Nsue MOKUY et Christophe Joseph Marie Dabiré ont procédé à la coupure du ruban, ouvrant ainsi officiellement la foire d'exposition. Y sont exposés, des produits divers d'art vestimentaire d'une quinzaine de pays donnant ainsi à voir, leur savoir-faire dans le domaine du textile.

Le Salon international du Textile Africain est une initiative de l'Agence conseil en communication et évènementiel INTERPUB, une société de droit burkinabè, dans l'optique de valoriser le textile africain. Cette sixième édition se déroule du 24 au 26 janvier 2020, en Guinée Equatoriale.

Balises África  

Lire aussi
  • 27/01/2020 15:21:02

    Rwanda: Détention abusive d'enfants des rues

    Genève — Les autorités rwandaises cherchent à officialiser les arrestations et détentions abusives de certains des enfants les plus vulnérables du pays sous prétexte de les réhabiliter, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hu, lit - on sur allAfrica

  • 27/01/2020 15:17:24

    Afrique: Coronavirus - Quarantaine à Maurice, surveillance accrue à Abidjan et Dakar

    En Chine, le coronavirus a déjà fait 80 morts et plus de 2 744 cas sont confirmés, selon un dernier bilan. Le virus pour l'instant n'a pas touché le continent africain, mais dans plusieurs pays des mesures ont été prises. Reportage à l'hôpital Fann de Dakar ; à Maurice, où passagers en provenance de Wuhan sont placés en quarantaine ; et à l'aéroport d'Abidjan, où un cas suspect a été détecté, lit - on sur allAfrica

  • 27/01/2020 15:10:50

    Mali: un camp de la gendarmerie pris pour cible, au moins 19 tués

    L’attaque tôt dimanche matin d’un camp de l’armée malienne occupé par des gendarmes dans le centre du pays a fait “19 morts et 5 blessés”, selon un - nouveau - bilan provisoire annoncé par l’armée,lit - on sur Africaneew.