ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Environnement

22.07.2019 - lun. : 17'13 - Mise à jour 22.07.2019 - lun. : 17'13

Un écologiste défend une gestion sérieuse des ressources en eau angolaises

Lisbonne - L'environnementaliste luso-angolais António Miguel Petchkovsky Morais a défendu samedi à Lisbonne une sérieuse gestion de l'eau qu'il considère comme la plus grande richesse de l'Angola.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Lisbonne: António Miguel Petchkovsky Morais

Photo: Cedida

Miguel Petchkovsky s’exprimant vendredi à l’Angop lors d’une interview sur la tenue de la première Biennale de l'environnement, qui aura lieu à Lisbonne en mars 2020, et dont il fait partie de la coordination avec plusieurs entités officielles, notamment le projet de ‘‘Cidade verde da Europa Lisboa 2020’’ (Ville verte de l’Europe Lisbonne 2020).


Selon lui, l’eau est la plus grande richesse de l’Angola, ce qui montre bien que le pays possède l’un des aquifères les plus "redoutables" de l’Afrique australe.


"À ce propos, je pense qu'il est important de gérer sérieusement cette ressource en eau, en particulier pour le développement de l'agriculture dans les zones arides du sud du pays", a-t-il déclaré.


D’autre part, il a appelé les Angolais à prendre conscience du problème de l'accumulation de déchets urbains et de la pollution des océans et des rivières.


Dans ce chapitre, Miguel Petchkovsky reconnaît que, dans le domaine de l'environnement, il y a beaucoup à faire en Angola, en particulier dans les domaines du recyclage, du nettoyage des déchets urbains et de "l’éducation durable" dans les écoles, sur cette matière.


Selon l’interviewé de l’ANGOP, il est également nécessaire d’inviter des experts mondiaux à des conférences sur le sujet afin de lutter contre un problème «difficile» mais pas «impossible».


"Il suffit d'avoir la bonne volonté de toute la société, et pas seulement des dirigeants", déclare Miguel Petchkovsky, qui préconise la plantation d'arbres dans la province angolaise de Namibe, pour contenir la désertification progressive de ce territoire angolais.


Dans ce dernier point, il cite le projet «Barrière verte» mis en œuvre entre le Sénégal et l’Égypte, qui consiste à planter huit mille kilomètres d’arbres afin de stopper l’avancée du désert, entreprise lancée il y a 10 ans et qui avance.

Grand défenseur de l’environnemental, Miguel Petchkovsky est né le 17 novembre 1956 à Nzagi, anciennement Andrada, dans la province angolaise de Lunda Norte, et réside à Lisbonne (Portugal) depuis 2016, après avoir vécu pendant 30 ans à Amsterdam. Pays-Bas.

Balises Environnement  

Lire aussi
  • 18/06/2019 14:54:14

    Distribution de 2.000 plantes pour lutter contre la désertification

    Moçâmedes - L'Institut de développement forestier de Namibe a distribué mardi deux mille plants d'arbres aux habitants des districts d'Aida et de Boa Esperança, municipalité de Moçâmedes, province de Namibe, dans le cadre de la campagne de lutte contre la désertification en cours ce mois.

  • 10/06/2019 17:01:37

    Le Parc régional de Chimalavera peut accéder à la catégrie nationale

    Lobito - L'actuel parc naturel et régional de Chimalavera, situé à 20 km au sud de la ville de Benguela, peut être promu au rang de national si le ministère de l'Environnement approuve une proposition de l'Institut national de la biodiversité et des zones de conservation, a appris l'Angop.

  • 07/06/2019 14:12:48

    L'environnementaliste dénonce l'insuffisance de traitement des eaux usées

    Lobito - Le secrétaire général de l'association des défenseurs et amis de l'environnement (Adama), Joaquim Teixeira, a dénoncé jeudi l'insuffisance dans le traitement des eaux usées de la municipalité de Lobito, province de Benguela.