ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Environnement

23.04.2020 - jeu. : 09'59 - Mise à jour 23.04.2020 - jeu. : 09'59

La ministre veut une stratégie contre la dégradation de l'environnement

Luanda - La ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Adjany Costa, a réaffirmé, mercredi, à Luanda, la nécessité pour les nations d'élaborer et d?exécuter des politiques et des stratégies pour atténuer l'impact de la dégradation de l'environnement.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Adjany Costa

Photo: António Escrivão

Dans un message sur la Journée mondiale de la Terre, la gouvernante affirme qu'une culture de la durabilité devrait également être promue pour une meilleure qualité de vie.

"Les gouvernements et la société civile doivent se mobiliser pour un changement de paradigme et l'instauration d'une culture de durabilité globale et de préservation de la planète, dans le respect des générations futures", a renforcé la ministre.

Adjany Costa appelle à une réflexion sur le mode de vie et le changement de comportement, à une réflexion sur une meilleure gestion des déchets, avec le partage d'informations, de messages et de débats sur les réseaux sociaux.

Selon la gouvernante, la forte pression de l'humanité sur les ressources naturelles, combinée à des facteurs tels que la croissance démographique, l'expansion urbaine, l'augmentation des modes de consommation, le développement économique et industriel, contribue à l'aggravation des problèmes environnementaux.

«Les conséquences de ces problèmes se traduisent, entre autres, par la destruction des habitats et des écosystèmes naturels, l'extinction des espèces animales et végétales, la pollution de l'air, de l'eau et des sols, un assainissement de base déficient, l'injustice sociale.

Elle ajoute que l'émergence de graves problèmes de santé publique, actuellement marqués par la pandémie du Covid-19, causée par le nouveau coronavirus, entre autres endémies et pandémies, met en danger la survie de l'espèce humaine, ayant déjà coûté la vie à plus de 170 000 personnes et affecté négativement des millions de familles.

Outre le problème de santé, souligne-t-elle, le covid-19 a déjà des conséquences notables sur la planète, où le plus visible est le ralentissement de l'économie mondiale, touchant des  populations les plus vulnérables.

Pour la gouvernante, ce ralentissement de l'économie, ainsi que l'isolement social et d'autres mesures de confinement démontrent une réduction significative de la pollution mondiale causée par l'émission de gaz à effet de serre et d'autres polluants, ainsi que par la production de déchets.

Balises Angola  

Lire aussi