ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Angola Infos

21.09.2016 - mer. : 18'53 - Mise à jour 21.09.2016 - mer. : 18'53

Lunda Norte se réveille pour les cultures vivrières

Dundo - La population de Lunda Norte, province située au nord-est de l'Angola, se réveille pour pratiquer les cultures vivrières diversifiées et destinées à la commercialisation.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Agricultura desperta populações

Désormais, la monoculture de manioc, tradition et principale activité économique de cette population, est reléguée au second plan.

Le directeur provincial de l'Agriculture, Pêches et Développement rural, l'ingénieur José Mendes a exhorté les familles à diversifier leurs cultures, en commençant par l'horticulture.

La pratique des cultures vivrières organisée gagne du terrain dans cette province diamantifère, où jadis l'on ne travaillait que pour la subsistance.

 Les grandes productions étaient à charge de l'Ex-Diamang, entreprise d'exploitation de diamants.

Actuellement, la province de Lunda Norte contrôle 238 coopératives, 510 Associations et 17 Entreprises Agricoles.

130 associations agricoles existent à Tchitato, une des municipalités siège de la province, qui emploient 7.152 paysans, soit 3.211 hommes et 3.941 femmes.

Quant à la production, elle est estimée à 950 tonnes de tubercules, 100 tonnes de fruits et 750 tonnes de produits horticoles.

Actuellement, la culture d'horticole est possible, notamment celle de tomate, de chou, de carotte, de concombre et de poivre.

La culture de riz est également une réalité dans la province de Lunda Norte. Cette activité est pratiquement une tradition locale datant  de l'époque coloniale portugaise, soit avant l'indépendance du pays en 1975.

Le segment de l'élevage gagne aussi du terrain dans cette région. Le secteur contrôle 6.421 têtes de bœuf, 5.670 cochons, 5.177 chèvres et 6.682 moutons.

Le bétail appartient en majorité au secteur traditionnel, qui détient le gros de la partie. 1.343 éleveurs ont été recensés dans les municipalités de Cuango, de Capenda-Camulemba, de Chitato, de Cambulo et de Lucapa.

Quant à l'aviculture, la province contrôle 40.000 volailles, dans le cadre du Programme d'Elevage lié au projet Cacanda.

Enfin, de même que dans l'Elevage, Lunda Norte franchit des pas de géant vers le développement de la Pêche continentale et de l'Industrie de bois.

Balises Économie  

Lire aussi
  • 09/09/2016 13:20:06

    Elevage d'alevins à Lunda Sul

    Saurimo - En dépit des difficultés que connaissent la province de Lunda Sul en matière d'acquisition de ration, la reproduction des alevins gagne quand même du terrain dans cette région diamantifère située au nord-est de l'Angola.

  • 09/09/2016 11:33:50

    Ciment - Un jalon d'industrialisation

    Sumbe - La Fabrique de ciment de Cuanza Sul (FCCS), dont la production journalière est de cinq mille tonnes, constitue un important jalon local dans le processus d'industrialisation de l'Angola.

  • 31/08/2016 10:36:26

    Le bois refait surface pour reconstruire Luena et d'autres villes

    Luena - (Angola) (Angop) - Après une longue marche dans le désert, à cause de la guerre qui a déchiré le pays, l'exploitation du bois dans la province de Moxico (est) commence, cette année (2016), à prendre de l'ampleur et une nouvelle dynamique, notamment pour la consommation interne et exportation, en vue de rapporter des devises au pays, avec l'entrée sur scène de 65 opérateurs autorisés par l'Institut de Développement Forestier (IDF), ce qui constitue un véritable indicateur de diversification de l'économie.