ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

07.08.2004 - sam. : 08'42

Commercialisation avec assurance des diamants du secteur informel

Luanda

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le ministre angolais de la Géologie et Mines, Manuel Africano

Photo: Photo Angop

Luanda, 07/08 - La commercialisation des diamants en provenance de secteur informel en Angola sera dorénavant plus rapide et avec sécurité avec l`inauguration vendredi, à Luanda, du bureau de la Sociétéde Commercialisation des Diamants en Angola (Sodiam), a indiqué le ministre de la Géologie et Mines, Manuel Africano.

Ce bureau, a-t-il dit, se chargera de la vente et de l`achat des pierres précieuses sur le plan national et international.#

Manuel Africano, qui a présidé la cérémonie de l`inauguration de ce bureau a souligné que cette action apporte une plus-value pour l`exécutifangolais, qui pourrait maintenant contrôler ces activités et permettre une grande contribution des recettes en provenance de commercialisation des diamants pour le développement durable du pays.

Il a, d`autre part, ajouté que l`ouverture de ce bureau permettra également de faire face aux défis du positionnement des diamants angolais dans le marché international, annonçant que la Sodiam compte aussi ouvrir, briévement, deux autres bureaux, notamment en Belgique et aux Etats-Unis.

Ce pas, a dit Manuel Africano, est aussi important pour les pays africains qui perdent trop avec le circuit informel d`extraction des diamants, rendant souvent préjudice, aux gouvernements.

Le circuit informel dans le continent, a-t-il indiqué, engage environ deux millions de personnes.

Par ailleurs, le Conseil des Ministres a pris la décision, en 2000, de conférer à la société Sodiam, le droit de commercialisation des diamants extraits en Angola en régime d`exclusivité.

Toutes les société qui explorent les diamants au pays vendent leurs produits à la Sodiam, qui les commercialisent dans le canal unique, au marché international, conformément aux mécanismes internationaux du processus de Kimberley.

La sodiam est également autorisée, à l`abri de la résolution 21/03 du mois d`avril, à signer des contrats d`assistance technique dans l`exercice de ses activités, avec des pertenaires détenant la capacité technique et financière.

Dans ce cadre, elle a signé, en avril 2004 un contrat avec la firme Lazare Kaplan International, afin d`augmenter les recettes du diamant de production traditionnelle.