ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

10.01.2018 - mer. : 19'23 - Mise à jour 10.01.2018 - mer. : 19'23

L'importation de voitures ne serait bénéfique qu'avec plus de devises et moins de taxes

Luena - Les agents économiques en poste dans la province de Moxico ont affirmé mercredi, dans la ville de Luena, que le projet de Loi du gouvernement angolais, visant à permettre aux citoyens de reprendre l'importation des voitures d'occasion, ne serait bénéfique qu'avec une plus grande disponibilité de devises et une réduction de taxes douanières.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le concessionnaire Carlos Muvembe.

Photo: kinda kyungu

Ce projet de Loi est bon, mais dans les conditions actuelles et avec la crise et le manque de devises, c'est difficile de satisfaire aux intérêts de la population, car les banques commerciales nécessitent beaucoup plus de devises. De même, il serait nécessaire que l'Administration Générale Tributaire (AGT) réduise les taxes douanières, a estimé le concessionnaire Carlos Muvembe.

Pour le gouvernement, l'on ne peut importer que les voitures de tourisme fabriquées depuis cinq ans (et non depuis 3 ans comme par le passé) et les grands véhicules  fabriqués depuis 8 ans (au lieu de cinq), et  malgré l'élargissement des dates de fabrication, le projet du gouvernement demeure défavorable aux importateurs, a dit Carlos Mavembe qui a cessé depuis 24 mois de vendre de voitures en raison de la crise financière que le pays vit actuellement.

Par ailleurs, cet homme, qui a opté pour le commerce de boissons, a dit que l'AGT devrait également revoir les taxes douanières. Elles sont "trop hautes”, a-t-il souligné.

Lire aussi