ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

25.01.2018 - jeu. : 19'55 - Mise à jour 25.01.2018 - jeu. : 19'55

Appel aux hommes d'affaires d'investir dans l'Aquiculture

Menongue (Angola) - La ministre de la Pêche et de la Mer, Victória de Barros Neto, a invité instamment les hommes d'affaires à investir dans la chaîne de production d'Aquiculture, par des initiatives à caractère commercial, afin de donner de l'impulsion au progrès économique et social du pays.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Cuando Cubango: Ministre des Pêches et de la Mer et Gouverneur remettre des Kits pour la pêche

Photo: Armando Morais

Cuando Cubango: Ministre des Pêches et de la Mer - Victória de Barros Neto

Photo: Armando Morais

                Prenant la parole, jeudi, dans la commune de Missombo, province de Cuando Cubango, lors d'une cérémonie de pose de la première pierre sur le terrain où sera construit le Centre d'élevage de tilapia, la ministre a dit que la croissance du sous secteur d'Aquiculture était notoire, car le nombre d'entreprises liées au secteur de pisciculture augmentait visiblement dans différentes régions du pays, de même que la production, avec le soutien du secteur privé qui joue un rôle fondamental.

                 Victória de Barros a souligné que les produits émanant de cette activité devraient être intégrés dans la chaîne d'approvisionnement en poisson, en vue de réduire les importations et créer des excédents pour l'exportation, à la lumière du Programme d'Appui à la Production, Diversification des Exportations et Substitution des Importations (PRODESI), soit le programme du gouvernement pour le secteur productif.

                Pour encourager la population à contribuer à la mise en œuvre des projets d'élevage de carpes, la ministre a promis de fournir des matériaux et des équipements, et la facilité d'accéder aux microcrédits et à la formation des communautés rurales.            

                Le futur Centre d'élevage pourrait produire trois millions de carpes de qualité, et capturer 500 tonnes de poisson annuellement, a ajouté la ministre à Missombo, commune située à 18 km au sud de la ville de Menongue, chef-lieu de la province de Cuando Cubango (extrême sud-est).

Lire aussi
  • 08/11/2018 17:48:08

    Angola / Zambie: Un oléoduc estimé cinq milliards de dollars

    Luanda - Environ cinq milliards de dollars sont prévus par le gouvernement zambien pour la construction du gazoduc qui pourrait être mis en place entre l'Angola et la Zambie, a déclaré mercredi soir à Luanda, le ministre des Ressources minérales et du Pétrole d'Angola, Diamantino Azevedo.

  • 08/11/2018 13:54:54

    Appel à la prise de fortes décisions économiques

    Malanje (Angola) - La Banque Nationale d’Angola (BNA) octroie, chaque mois, à l’économie entre 550 à 600 millions de dollars, raison pour laquelle son gouverneur, José Massano, a défendu mercredi à Malanje, la nécessité à la classe d’hommes d’affaires de s’adapter à l’actuelle situation économique du pays, avec les politiques économiques et des bonnes décisions.

  • 03/11/2018 15:03:51

    Israël investit 300 millions de dollars américains dans les projets agricoles

    Mbanza Kongo (Angola) - 300 millions de dollars américains vont être investis par l’Etat d’Israël pour financer les projets agricoles en Angola, a annoncé jeudi dans la municipalité de Tomboco, province de Zaire (nord), son ambassadeur Oren Rozenblat.

  • 03/11/2018 09:03:37

    L'économie pour valoriser la femme rurale

    Lubango (Angola) - La femme rurale doit être plus valorisée comme pivot de l'agriculture familiale et agent générateur du revenu collectif, a indiqué récemment à Lubango, le ministre angolais de l'Economie et du Plan, Pedro Luís da Fonseca.