ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

09.02.2018 - ven. : 18'21 - Mise à jour 09.02.2018 - ven. : 18'22

L'Angola et ses problèmes d'information géologiques

Luanda - L'Angola a non seulement des problèmes de disponibilité d'information géologique suffisante et en qualité, mais aussi ceux des programmes spécifiques de financement, notamment pour l'activité de prospection, situation qui rend difficile l'investissement dans l'industrie minière.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Diamantino Azevedo - Ministre du Pétrole et des Ressources Minérales

Photo: Gaspar dos Santos

              La résolution de ces problèmes est une tâche du Ministère et de tous les opérateurs du secteur, a ajouté vendredi à Luanda le ministre des Ressources Minérales et Pétrolières, Diamantino Azevedo, au cours d'une réunion avec les hommes d'affaires du secteur sur le Programme d'Appui à la Production, Diversification des Exportations et Substitution des Importations (PRODESI).

               Au cours de cette rencontre destinée à recueillir les opinions et à écouter les problèmes auxquels se heurtent les hommes d'affaires du secteur minéral, Diamantino Azevedo a attiré l'attention des participants sur la nécessité de savoir distinguer ce que l'on entend par "Anomalie" et "Occurrence".

              "Il nous faut être tous conscients qu'une chose est une anomalie, et l'autre une mine. Nous ne devons donc pas confondre que l'existence d'anomalie et d'occurrences puisse signifier qu'il y a mine", a-t-il dit, soulignant la nécessité d'effectuer un travail ardu et de recherches géologiques minérales.

               Le ministre a fait savoir que l'Etat était en train de mener quelques actions d'impact immédiat et d'autres qui auraient un impact à court et à long terme.

                Au niveau du secteur minéral, a-t-il dit, l'Etat s'était engagé à revoir quelques situations dans les sous-secteurs qui exploitent déjà les ressources minérales (diamants et roches ornementales). Revoir le Plan National de Géologie, et faire en sorte que d'autres Entreprises puissent également se dédier à la prospection de ressources minérales, outre que les diamants, l'hydrocarbure et les roches ornementales.

                "L'Etat n'a pas des mesures définies pour résoudre les problèmes que les hommes d'affaires puissent avoir. Nous sommes venus pour réfléchir ensemble et parvenir à une entente, car nous n'avons pas de solution", a-t-il dit.

                 Le PRODESI est un mécanisme de synchronisation des initiatives du secteur privé et de l'Etat, qui vise à faciliter les conditions pour la réalisation des affaires, promouvoir la réduction des coûts, identifier les opportunités d'affaire, attirer les investisseurs et promouvoir les produits financiers qui puissent aider la Banque Nationale.

Balises Économie  

Lire aussi