ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

14.12.2018 - ven. : 15'04 - Mise à jour 14.12.2018 - ven. : 15'04

IATF/2018: Afreximbank dispose de 200 millions USD pour l'exploitation forestière

Le Caire - Pour la délégation angolaise, le troisième jour de la Foire commerciale intra-africaine a été marqué par les négociations avec Afreximbank visant à fournir 200 millions de dollars pour soutenir les entreprises du secteur du bois en Angola.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

200 millions dollars pour l'exploitation forestière

Photo: Foto cedida

Egypte: Le son de la "marimba" attire l'attention des visiteurs du pavillon d'Angola

Photo: Silvio Nascimento

À la foire, l’Association nationale des industriels et des bûcherons d’Angola (ANIMA) a présenté à la Banque africaine d’exportation et d’importation (Afreximbank) une série de propositions visant à obtenir le financement de cette institution afin d’exécuter des projets ajournés à cause du manque d’argent.

Selon Luís Dias, vice-président du groupe commercial OPAIA et l'un des négociateurs, les négociations pourraient être prolongées d'ici la fin du mois de février prochain, pour que le financier libère ensuite l'argent.

À cette occasion, le président d'ANIMA, José Veríssimo, s'est félicité du début de cette négociation et a déclaré que le financement permettra d'augmenter la production forestière et de promouvoir les exportations de bois dans le pays.

Il a déclaré que le début de cette négociation encourageait les entreprises du secteur, qui ont grandement besoin d'un financement pour relancer le secteur du bois en Angola.

L'Association nationale des industriels et des bûcherons de l'Angola, créée en 2012, contrôle environ 96 entreprises qui exploitent le bois dans tout le pays.

Balises Économie   Foire  

Lire aussi