ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

06.03.2018 - mar. : 18'28 - Mise à jour 06.03.2018 - mar. : 18'28

La première marchandise transfrontalière rapporte 22.000 kwanzas à l'Etat

Luau (Angola) - La première marchandise transportée par le train inaugural du trafic international entre la République démocratique du Congo (RDC) et l'Angola va rapporter à l'Etat angolais 22.000 kwanzas, a fait savoir lundi dans la municipalité de Luau, province de Moxico, le directeur régional de la 7ème région tributaire, Inácio Morango.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer


         Selon ce responsable, l'expédition de 50 conteneurs de manganèse sera enregistrée dans un document unique de transit international de marchandise, dont le tarif pour ce type de marchandises correspond à 39,90 UCF, équivalent à 88 kwanzas.
            La procédure sera la même pour les deux sens de déplacement, c'est à dire de Luau vers le port de Lobito, et du Port de Lobito vers le poste frontalier de Luau. Le permis de transit international sera délivré à la douane de Lobito et au poste frontalier de Luau, respectivement, a-t-il expliqué.
             "Quelle que soit la quantité de marchandises, s'il constitue une unique expédition le montant à payer est le même", a dit Inãcio Morango, précisant que s'il s'agit de deux ou de quatre consignations les nombres de permis de transit international seront les mêmes, soit 39,90 UCF pour chaque expédition.
             Cette politique économique d'appliquer des taxes attractives vise à attirer le transit international vers l'Angola, en vue de rentabiliser le chemin de fer de Benguela pour lequel des gros investissements ont été réalisés par le gouvernement angolais, a-t-il expliqué.

Balises Économie  

Lire aussi