ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

07.03.2018 - mer. : 16'31 - Mise à jour 07.03.2018 - mer. : 16'31

L'unité de traitement d'eau a besoin de 5 millions d'euros

Lubango - L'usine d'eau minérale "Preciosa" du groupe "O Regente" attend le financement de cinq millions d'euros de la Banque de Développement d'Angola (BDA) pour la construction d'une deuxième ligne de production avec une capacité de traitement 24 mille bouteilles d'eau / heure, de 1 et 1,5 litre.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Huíla: Valdemar Ribeiro - homme d'affaires

Photo: Saturnino Tomás

Huíla: Fabrique d'eau "Preciosa"

Photo: Saturnino Tomás

C'est un financement que le groupe attend depuis 2016. Initialement, la valeur était de trois millions d'euros, maintenant cinq millions. Depuis le début de la production (2014), l'entreprise ne travaille qu'avec une seule ligne dont la capacité est de huit mille bouteilles de 0,5 et 1,5 litre d'eau par heure.

L'eau traitée approvisionne la région du sud (Namibe, Cunene, Huíla et Cuando Cubango) et les 20% restants sont distribués aux provinces de Luanda et de Benguela.

S'adressant mercredi à l'Angop, à Lubango, l’administrateur exécutif du groupe, Valdemar Ribeiro, a dit que l'investissement était toujours en cours d'analyse, mais qu'il permettra également la construction d'une deuxième usine d'eau de la même marque et sur le même espace.

"Le projet sera à la charge de la société allemande" Krones ", qui construira la ligne de production et mettra en place la nouvelle usine", a-t-il déclaré.

Valdemar Ribeiro a expliqué qu'il était nécessaire d’appliquer un plus gros investissement, car il y a eu des tentatives précédentes d'insertion d'une deuxième ligne, depuis 2016, mais faute de contraintes d'accès aux devises pour l'importation des machines.

Il a affirmé qu'il y avait un potentiel d'exportation, travaillant donc sur l'augmentation de la production.

Installée sur une superficie de 230 hectares, l'usine est alimentée par l'aquifère de Humpata et a été inaugurée en mars 2014, grâce à un financement de la BDA, évalué à 10 millions de dollars américains.

L'usine possède un entrepôt, une zone de fabrication de bouteilles d'un litre et demi, des laboratoires, un réservoir d'eau, une cafétéria, un parking, ainsi que des zones administratives. Il compte 60 employés, dont 35 techniciens formés par l'entreprise.

Lire aussi
  • 08/11/2018 17:48:08

    Angola / Zambie: Un oléoduc estimé cinq milliards de dollars

    Luanda - Environ cinq milliards de dollars sont prévus par le gouvernement zambien pour la construction du gazoduc qui pourrait être mis en place entre l'Angola et la Zambie, a déclaré mercredi soir à Luanda, le ministre des Ressources minérales et du Pétrole d'Angola, Diamantino Azevedo.

  • 08/11/2018 13:54:54

    Appel à la prise de fortes décisions économiques

    Malanje (Angola) - La Banque Nationale d’Angola (BNA) octroie, chaque mois, à l’économie entre 550 à 600 millions de dollars, raison pour laquelle son gouverneur, José Massano, a défendu mercredi à Malanje, la nécessité à la classe d’hommes d’affaires de s’adapter à l’actuelle situation économique du pays, avec les politiques économiques et des bonnes décisions.

  • 03/11/2018 15:03:51

    Israël investit 300 millions de dollars américains dans les projets agricoles

    Mbanza Kongo (Angola) - 300 millions de dollars américains vont être investis par l’Etat d’Israël pour financer les projets agricoles en Angola, a annoncé jeudi dans la municipalité de Tomboco, province de Zaire (nord), son ambassadeur Oren Rozenblat.

  • 03/11/2018 09:03:37

    L'économie pour valoriser la femme rurale

    Lubango (Angola) - La femme rurale doit être plus valorisée comme pivot de l'agriculture familiale et agent générateur du revenu collectif, a indiqué récemment à Lubango, le ministre angolais de l'Economie et du Plan, Pedro Luís da Fonseca.