ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

14.08.2018 - mar. : 15'45 - Mise à jour 14.08.2018 - mar. : 15'45

L'IVA promeut une plus grande justice fiscale

Luanda - L'application de la taxe sur la valeur ajoutée (IVA, sigle en portugais) en Angola vise à accroître les recettes fiscales de l'État, à lutter contre la fraude et l'évasion fiscale, ainsi qu'à garantir une plus grande justice fiscale, a déclaré lundi, à Luanda, le doyen de l'Université de la Faculté d'économie de l'Université Agostinho Neto (UAN), Redento Maia.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Des économistes apprennent sur l' IVA

Photo: Rosario dos Santos

L'académicien, qui parlait à l'Angop, en marge du débat sur l’IVA « difficultés et solutions dans sa mise en œuvre », promu par la faculté d’Economie, a affirmé que l'Angola est le seul pays dans la région de la SADC, qui n'a pas encore mis en œuvre une telle taxe.

A son avis, la création de l’IVA est une bonne initiative car elle impose la formalisation du commerce et de l'économie dans son ensemble et permet une extension plus large de l'assiette fiscale du pays.

Le professeur d’université a souligné certaines contraintes pour la mise en œuvre de l’IVA, telles que le degré élevé d'informatisation de l'économie, la comptabilité non organisée des entreprises, le manque de techniciens, entre autres.

En dépit des contraintes énumérées par l'économiste et professeur Redento Maia, l'Administration générale des impôts (AGT) prévoit insérer l’IVA dans le système fiscal angolais à partir de 2019, dans le cadre de la réforme en cours dans le pays.

Pour l’IVAen Angola, le doyen de la faculté d'économie de L’UAN préconise l'application d'un taux unique et le minimum d’exemptions possibles, l'obligation d'un régime simplifié pour les petits et micro contribuables et l’application d’un taux zéro sur les importations.

À son tour, le coordinateur du groupe technique de l'AGT pour la mise en œuvre de l’IVA, Adilson Cequeira, a expliqué qu'il s'agissait d'une taxe indirecte prélevée à toute la chaîne de production de la distribution et commercialisation.

Balises Économie   Finances  

Lire aussi
  • 08/11/2018 17:48:08

    Angola / Zambie: Un oléoduc estimé cinq milliards de dollars

    Luanda - Environ cinq milliards de dollars sont prévus par le gouvernement zambien pour la construction du gazoduc qui pourrait être mis en place entre l'Angola et la Zambie, a déclaré mercredi soir à Luanda, le ministre des Ressources minérales et du Pétrole d'Angola, Diamantino Azevedo.

  • 08/11/2018 13:54:54

    Appel à la prise de fortes décisions économiques

    Malanje (Angola) - La Banque Nationale d’Angola (BNA) octroie, chaque mois, à l’économie entre 550 à 600 millions de dollars, raison pour laquelle son gouverneur, José Massano, a défendu mercredi à Malanje, la nécessité à la classe d’hommes d’affaires de s’adapter à l’actuelle situation économique du pays, avec les politiques économiques et des bonnes décisions.

  • 03/11/2018 15:03:51

    Israël investit 300 millions de dollars américains dans les projets agricoles

    Mbanza Kongo (Angola) - 300 millions de dollars américains vont être investis par l’Etat d’Israël pour financer les projets agricoles en Angola, a annoncé jeudi dans la municipalité de Tomboco, province de Zaire (nord), son ambassadeur Oren Rozenblat.

  • 03/11/2018 09:03:37

    L'économie pour valoriser la femme rurale

    Lubango (Angola) - La femme rurale doit être plus valorisée comme pivot de l'agriculture familiale et agent générateur du revenu collectif, a indiqué récemment à Lubango, le ministre angolais de l'Economie et du Plan, Pedro Luís da Fonseca.