ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

10.09.2018 - lun. : 18'18 - Mise à jour 10.09.2018 - lun. : 18'18

L'appui du FMI va rendre crédible la politique économique angolaise - Carlos Rosado

Huambo - L'adhésion du gouvernement angolais au programme d'assistance financière du Fonds Monétaire International (FMI) et à l'appui technique de supervision aux comptes publiques va donner de la crédibilité à la politique économique angolaise et va aussi attirer les investisseurs étrangers.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Economiste Carlos Rosado de Carvalho

Photo: Lino Guimaraes

C'est ce qu'a déclaré lundi à l'Huambo,  l'économiste  angolais Carlos Rosado de Carvalho durant une conférence scientifique sous le thème “Notes sur l'Economie Angolaise", organisée par l'Association d'étudiants de la Faculté d'Economie de l'Université José Eduardo dos Santos.

À l'occasion, le responsable a fait savoir que l'assistance technique et financière de cette institution internationale signifie que le gouvernement angolais a assumé un compromis public d'entreprendre les réformes que le pays nécessite, et rendra, à cet effet, l'économie nationale plus crédible et transparente.

Il a souligné le fait que l'Angola va rembourser l'argent du FMI avec un taux d'intérêt de quatre pourcent, contrairement, à ce qui ce fait, actuellement,  où le gouvernement rembourse neuf pourcent.

L'économiste a dit, à titre d'exemple, qu'avec l'appui du Fonds Monétaire International les Angolais auront accès à la publication des comptes de la Banque Nationale d'Angola et de Sonangol, car les réformes que le Gouvernement nécessite de faire ne sont pas faciles d'entreprendre, surtout dans une période où le gouvernement dépense plus que ce qu'il ne reçoit.

 “En réalité, nous allons tous souffrir avec ces possibles restrictions financières que l'Etat nécessitera de faire avec l'augmentation du prix du carburant, mais, nous devons avoir la certitude que ce sacrifice pourra peut être récompensé à l'avenir “, a déclaré Carlos Rosado de Carvalho.

À cet effet, l'économiste a recommandé le renforcement des politiques de lutte contre la corruption et la bureaucratie, outre de l'engagement dans la construction d'infrastructures énergétiques, routières,  d'approvisionnement en eau et d'autres indispensables  pour la diversification de l'économie, notamment l'agro-industrie.

L'Angola est membre du Fonds Monétaire International (FMI)  depuis 1989.

Lire aussi
  • 08/11/2018 17:48:08

    Angola / Zambie: Un oléoduc estimé cinq milliards de dollars

    Luanda - Environ cinq milliards de dollars sont prévus par le gouvernement zambien pour la construction du gazoduc qui pourrait être mis en place entre l'Angola et la Zambie, a déclaré mercredi soir à Luanda, le ministre des Ressources minérales et du Pétrole d'Angola, Diamantino Azevedo.

  • 08/11/2018 13:54:54

    Appel à la prise de fortes décisions économiques

    Malanje (Angola) - La Banque Nationale d’Angola (BNA) octroie, chaque mois, à l’économie entre 550 à 600 millions de dollars, raison pour laquelle son gouverneur, José Massano, a défendu mercredi à Malanje, la nécessité à la classe d’hommes d’affaires de s’adapter à l’actuelle situation économique du pays, avec les politiques économiques et des bonnes décisions.

  • 03/11/2018 15:03:51

    Israël investit 300 millions de dollars américains dans les projets agricoles

    Mbanza Kongo (Angola) - 300 millions de dollars américains vont être investis par l’Etat d’Israël pour financer les projets agricoles en Angola, a annoncé jeudi dans la municipalité de Tomboco, province de Zaire (nord), son ambassadeur Oren Rozenblat.

  • 03/11/2018 09:03:37

    L'économie pour valoriser la femme rurale

    Lubango (Angola) - La femme rurale doit être plus valorisée comme pivot de l'agriculture familiale et agent générateur du revenu collectif, a indiqué récemment à Lubango, le ministre angolais de l'Economie et du Plan, Pedro Luís da Fonseca.