ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

12.09.2018 - mer. : 17'38 - Mise à jour 12.09.2018 - mer. : 17'38

Le ministère de la Pêche veut mettre en place l'aquaculture dans la province

Luena - Une commission du ministère de la Pêche travaille à partir ce mercredi, à Luena, avec les autorités de la province, pour trouver des solutions visant la mise en place des projets sur l'aquaculture identifiés dans la région, dans le cadre de la diversification de l'économie nationale.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Moxico:Directeur général de l'Institut pour le développement de la pêche artisanale et l'aquaculture, Nkosi Luyeye

Photo: David Dias

Se confiant à l'Angop, le directeur général de l'Institut pour le développement de la pêche artisanale et de l'aquaculture, Luyeye Nkosi a déclaré que le secteur avait l’intention d’exploiter les immenses ressources aquatiques existantes à Moxico pour le développement de la pêche continentale.

Bien qu'il y ait des limitations en termes de routes d'accès et d'approvisionnement en énergie, le ministère de la Pêche, en collaboration avec le gouvernorat local, diagnostiqueront les municipalités qui ont le potentiel de pêche pour sa réactivation afin de transformer l'activité en moyen de négoce pour combattre la pauvreté et créer des emplois pour les jeunes, a-t-il indiqué.

A cet effet, il a dit qu'il était nécessaire de construire des infrastructures de soutien avec les chambres froides, un centre expérimental pour élever les poissons qui serveront de développement dans différents domaines, dont l'activité a besoin de bonnes routes et d'électricité pour sa mise en œuvre.

Il a dit que le ministère de la Pêche avait également l'intention de construire des inter - postes pour la concentration et la commercialisation du sel iodé dans les districts de l'intérieur de la province, ainsi que les voisines Républiques Démocratique du Congo (RDC) et de la Zambie.

Le responsable a expliqué que le manque de ce produit fait en sorte que certaines personnes vivant dans cette région soient identifiés avec des problèmes de goitre, une pathologie, selon le directeur national, causée par la consommation de sel iodé et qui peut être évité.

Occupant une superficie de 223.023 kilomètres carrés de l'étendue du pays, la province de Moxico a un potentiel d'eau caractérisé par les rivières et les lacs, où environ un million de personnes effectuent la pêche artisanale, Caqueia (petit poisson-chat) étant le principal poisson capturé et commercialisé.

Lire aussi