ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

19.09.2018 - mer. : 12'38 - Mise à jour 19.09.2018 - mer. : 12'37

La Banque Nationale d'Angola va mettre fin aux ventes directes de devises

Luanda - La Banque Nationale d'Angola (BNA) a annoncé, mardi, qu'elle cesserait, à partir du 01 octobre, la vente directe de devises, et la sollicitation d'achat de la monnaie étrangère ne se fera, comme dans le temps, uniquement à travers les institutions autorisées à exercer le commerce de change par la Banque Centrale.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Banque Nationale d'Angola

Photo: Pedro Parente

Selon la BNA, les conditions sont créées pour remettre aux banques commerciales l’autonomie dans l’allocation de la monnaie étrangère à leurs clients. Après une période de grande intervention, le marché de change est bien réglementé pour le moment, et il y a une large régularité dans l’offre de devise.

La BNA, dans le cadre de la normalisation du fonctionnement du marché de change, a repris récemment la vente de la monnaie étrangère aux enchères sans indication spécifique des opérations ou importateurs auprès desquels les fonds doivent être vendus par les banques commerciales.

Un communiqué de presse de la Banque Centrale indique que le système ajusté de ventes directes a permis à la BNA de comprendre plus précisément la méthodologie nécessaire pour la protection des réserves internationales et émettre la réglementation et les orientations aux banques  commerciales adaptées à cet objectif.

La BNA assure également avec ce système, l’allocation impartiale des devises dans le paiement des arriérés et les atténuations des perceptions négatives des clients sur les critères de sélection des bénéficiaires appliqués par les banques commerciales.  

La Banque, dans l’exercice de ses responsabilités de superviseur et de l’autorité de change, travaillera avec les institutions financières pour que cette transition réussisse et se passe sans impacts négatifs dans l’activité économique du pays.

Balises Économie  

Lire aussi