ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

02.02.2019 - sam. : 10'37 - Mise à jour 02.02.2019 - sam. : 11'11

Les objectifs du PRODESI passent par un financement bancaire

Luanda - Les banques commerciales joueront un rôle clé, par l'octroi de crédits, dans la mise en ?uvre des projets du Programme d'appui à la production, à la diversification des exportations et à la substitution des importations "PRODESI", ont affirmé des économistes interviewés par Angop.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

L'objectif du gouvernement jusqu'en 2022, basé sur le Plan de développement national (PND), est d'accroître l'offre de biens que le pays a la capacité de produire, tant dans le secteur manufacturier que dans le secteur agricole.


Pour débuter le programme, dont le plan d'action a été approuvé en novembre 2018, 54 produits ont été sélectionnés, notamment les produits alimentaires de base.


Selon l’économiste Lopes Paulo, outre le financement, pour la réussite du programe, le pays doit investir beaucoup dans la formation de la main-d’œuvre qualifiée et dans une meilleure gestion des projets.


Un programme, élaboré en détail et avec rigueur, est réalisable, mais l’économiste avertit qu’il ne suffit pas d’avoir un programme de bonnes intentions, mais qu’il fallait créer les conditions, comme des infrastructures, pour que l’économie se développe.


Quant aux conditions minimales pour la réalisation de Prodesi, la Banque nationale d'Angola, en ce qui concerne le crédit, a abaissé le taux d'intérêt de base de 16,5% à 15,75%.

Cependant, le gouverneur de la Banque nationale d'Angola a promis que la Banque centrale contribuerait à mobiliser des ressources pour soutenir le Prodesi, de sorte que le pays ne puisse plus recourir à l'importation de volaille, de bœuf et de porc, de produits alimentaires de base, des matériaux de construction et autres biens de grande consommation.


Dans le cadre des mesures visant à soutenir l'augmentation de la production nationale, la BNA a augmenté les niveaux de liquidité du marché en monnaie nationale, mesures permettant d'abaisser le taux d'inflation de 18% dans la province de Luanda en 2018.


Lopes Paulo considère qu'il est fondamental que le pays réduise les importations de biens pouvant être produits localement, pour réduire la sortie des devises de la BNA, d'une part, et de l’autre, pour permettre la création des 500 000 emplois promis par l'exécutif.

A son tour, l'économiste Olavo Quintas PRODESI ne visait pas à produire d'effets immédiats, car sa mise en œuvre nécessite la création de conditions structurelles dans l’économie pour son succès.


Olavo Quintas a déclaré qu'il était important pour la réussite du PRODESI que l'Exécutif angolais récupère rapidement le réseau routier, augmente l'approvisionnement en eau et en énergie, afin de réduire les coûts de production, de transport et de distribution des produits.


En ce qui concerne les infrastructures, en particulier dans le secteur routier, le ministère de la Construction et des Travaux publics, à partir de février, va rouvrir les principales routes nationales pour permettre l’écoulement des produits cultivés dans les provinces.


Dimanche, il est prévu la réouverture de la section Lucala/Cacuso, sur la route nationale 230, qui relie le littoral, le nord et l’est du pays.

Pour l'économiste Hernany Luís, la mise en œuvre de PRODESI pourrait progressivement réduire la dépendance de l’Angola à l’égard des pays étrangers, en particulier dans le domaine agroalimentaire.


Selon lui, PRODESI est un programme ambitieux qui, bien exécuté, peut permettre à l'Angola de ne plus être importateur et de devenir exportateur de produits divers à moyen et long terme.

"Prodesi peut être le programme qui peut sauver le pays, il vise à accroître la production nationale et à réduire les importations en raison de l'espace disponible pour la production locale", a-t-il conclu.

Balises Économie  

Lire aussi