ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

06.02.2019 - mer. : 11'05 - Mise à jour 06.02.2019 - mer. : 11'07

Le crédit français évalué à 1 milliard d'euros

Luanda - Un total de 1,5 milliard d'euros provenant de banques françaises, la Banque nationale de Paris (BNP), la Banque française d'investissement public (BPIFRANCE) et la Société Générale sont disponibles pour financer des projets privés en Angola.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Selon l'ambassadeur de la France en Angola, Sylvian Itté, la ligne de financement est disponible pour les projets d'investissement tant d'entrepreneurs français comme angolais intéressés, à condition qu'ils soient réalisables.

S'exprimant lors du Forum entrepreneurial Angola-France, organisé par le Club d’entrepreneurs Angola / France, dans le cadre de la visite d’une délégation d'investisseurs dirigée par le Mouvement d’entreprises françaises (MEDEF International), le diplomate a déclaré qu'une telle disponibilité financière permettrait d'effectuer d'autres investissements en Angola.

À titre d'exemple, il a souligné un financement obtenu par le MEDEF International pour soutenir un projet lié au système de surveillance et d'organisation de la météorologie en Angola, facteur important pour une agriculture efficace.

L’autre financement en cours de 200 millions d'euro a été débloqué avec le retour de l'Agence française de développement (AFD) en 2017, qui, avec la Banque Mondiale, travaillent avec la des partenaires des ministères de l'Agriculture, de l'Énergie et de l'Eau, dans certaines régions du pays.

Dans ce contexte, selon Sylvian Itté, il a été financés pour l'agriculture familiale et un autre pour l'eau et l'énergie.

Au niveau institutionnel, l'ambassadeur a également indiqué que d'importants accords de coopération avaient été conclus dans les secteurs de l'agriculture et du tourisme, outre des travaux en cours autours des accords signés dans les domaines de la défense et de la fiscalité, dans le cadre de la visite officielle en France, du Président angolais, João Lourenço.

Deux groupes de travail ont déjà été mis en place dans le domaine de l’agriculture, qui s’emploie déjà à identifier des projets prioritaires et à donner une orientation dans le cadre de la coopération, tant dans le domaine de l’investissement que dans celui de la formation professionnelle et supérieure des futurs cadres de l’agriculture de l’ère “agro-industrielle et agriculture de l’Angola".

Toujours dans le cadre de cette initiative, le ministre de l'Agriculture de la France arrive en Angola, en avril prochain, pour une visite de travail de deux jours.

Avec son homologue angolais, Marcos Nhunga, les parties discuteront de projets concrets dans le secteur, dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays.

Sans fournir davantage de détails, l’ambassadeur de France en Angola a précisé que, dans le cadre de cette visite, se tiendrait également un forum agro-industriel et de l’agriculture, où 20 à 30 entreprises françaises seraient attendues.

Pour l’ambassadeur, la venue du groupe MEDEF International est l’une des premières étapes directement liées aux décisions discutées par les Présidents des deux pays en mai, lors de la visite de João Lourenço en France.

Balises Économie  

Lire aussi