ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

19.02.2019 - mar. : 17'41 - Mise à jour 19.02.2019 - mar. : 17'42

L'Angola et l'Uruguay signent un accord dans le domaine du tourisme

Luanda - Deux accords de coopération dans les domaines du tourisme et de l'Action Sociale, la Famille et Promotion de la Femme, ont été signés ce mardi à Luanda entre les gouvernements de l'Angola et de l'Uruguay.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Le ministre des Relations Exterieures de l'Uruguay, Rodolfo Nin Novoa (à g.) et le ministre angolais du Commerce, Jofre Van-Dunem

Photo: Gaspar dos Santos

Cérémonie de signature d'accords entre l'Angola et l'Uruguay

Photo: Gaspar dos Santos

Pour l'Angola, les accords ont été signés par la ministre du Tourisme, Angela Bragança, et la ministre de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, Faustina Inglês de Almeida Alves, tandis que le ministre de l'Uruguay des Relations Extérieures, Rodolfo Nin Novoa, a signé pour son pays.

Ces accords ont été signés dans le cadre d'une visite de trois jours dans le pays du ministre uruguayen, qui se trouve en Angola à l'invitation de son homologue, Manuel Augusto.

A l’occasion, le ministre angolais du Commerce, Joffre Van-Dúnem et le coprésident de la Commission bilatérale ont déclaré que les accords permettront la création d'emplois pour la population, amélioreront la vie des citoyens et diversifieront l'économie angolaise.

"Notre objectif fondamental est de cesser de dépendre du pétrole. Ce n’est qu’en produisant, en diversifiant l’économie, que l’Angola pourra connaître une croissance et un développement économique lui permettant de créer les conditions nécessaires et suffisantes pour que les citoyens puissent améliorer leur niveau de vie ", a-t-il indiqué.

À son avis, avec l'approbation de ces accords, l'Uruguay et l'Angola seront en mesure de créer les conditions nécessaires pour que le secteur puisse mettre en œuvre les instruments juridiques signés.

Dans l’entre-temps, le ministre Rodolfo Nin Novoa a considéré comme satisfaisant sa visite à Luanda, étant une mission "très" féconde et importante, car durant ces jours de travail, les deux parties ont signé des accords d’entente susceptibles de renforcer les relations bilatérales.

Rodolfo Nin Novoa a informé que l'Urugui recevait actuellement un certain nombre de jeunes Angolais pour une formation dans son pays. Il souhaite également échanger des expériences avec l’Angola sur l’agriculture, "parce qu’aujourd’hui, l’Angola connaît une croissance très importante dans le secteur agricole et que l’Uruguay peut collaborer à cet égard".

À Luanda, Rodolfo Nin Novoa et Manuel Augusto ont tenu une réunion axée sur le renforcement des relations bilatérales, ainsi que sur des questions sous-régionales, continentales et internationales d’intérêt commun, qui a été marquée par une identité parfaite et une convergence de vues sur les questions débattues.

Dans un communiqué de presse, les parties ont reconnu les progrès accomplis dans les relations bilatérales ces dernières années et se sont engagées à les renforcer sur la base des principes et valeurs communs que sont la démocratie, la liberté, la primauté du droit, le respect des droits de l'homme, la non ingérence dans les affaires intérieures, le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des États.

Les délégations se sont engagées à travailler en coordination avec le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, dont l'Angola et l'Uruguay sont membres, et à coopérer de manière constructive afin de renforcer l'organe par le biais de réformes améliorant son efficacité et élevant les normes internationales de protection des droits de l'homme.

Après deux jours de travail, les délégations ont signé six instruments juridiques qui impliquent les deux États en particulier dans les domaines de l’assistance administrative mutuelle en matière douanière, de la facilitation des visas pour les hommes d’affaires, de l’enseignement supérieur, de la science, de la technologie et de l’innovation.

Un mémorandum d'accord a également été signé entre l'Institut supérieur des Relations Extérieures Venâncio de Moura de la République d'Angola et l'Académie diplomatique de la République orientale de l'Uruguay, un mémorandum d'accord entre le ministère du Tourisme de l'Angola et le ministère du Tourisme de l'Uruguay, et le mémorandum de coopération entre le Ministère de l'Action Sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme de l'Angola et le Ministère du Développement Rural de l'Uruguay ont également été paraphés.

Dans le pays depuis dimanche, le chef de la diplomatie de l'Uruguay a tenu plusieurs réunions avec des entités angolaises à différents niveaux et secteurs.

Ces réunions sont basées sur le renforcement de la coopération entre les deux pays, dont les relations diplomatiques ont débuté le 26 mars 1988.

Le retour du ministre des Relations Extérieures de la République orientale de l'Uruguay est prévu pour mercredi.

Balises Turismo  

Lire aussi