ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

19.11.2019 - mar. : 12'29 - Mise à jour 19.11.2019 - mar. : 15'00

L'Angola à la Plénière du Processus de Kimberley

Luanda - Une délégation angolaise participe, du 18 au 22 novembre à New Delhi, en Inde, à la 16e réunion plénière annuelle du Processus de Kimberley (PK).

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La délégation angolaise est dirigée par le coordonnateur de la Commission nationale du Processus Kimberley, Paulo MVika, et comprend le secrétaire exécutif du PK et président du comité Ad-Hoc de révision et réforme du PK, Estanislau Buio, le ministre conseiller de l'ambassade d'Angola en Inde, Joaquim Ganga, représentant l'ambassadeur.


Sous la présidence tournante de l'Inde, la réunion rassemble des représentants de 82 pays membres du PK, ainsi que de l'Union européenne, des membres de gouvernements, du secteur privé et de la société civile.


Au cours de ces quatre jours, les participants vont examiner les rapports annuels qui seront présentés par les responsables des comités et des groupes de travail, parmi lesquels le comité de révision et de réforme du PK, dirigé par l'Angola.


Les rapports du groupe de travail sur la surveillance, dirigé par l'Afrique du Sud, du groupe de travail sur la statistique (États-Unis), du groupe de travail d'experts sur les diamants, du conseil mondial de diamants, du groupe de travail sur les règles et procédures (Russie) et du comité de participation et de présidence (Union européenne) seront également présentés au cours de la plénière.


Parmi les sujets en discussion se distingue la présentation des sous-groupes du Comité de Réforme et de Révision du processus de Kimberley.


Des pays tels que la Russie, les États-Unis, la Chine, l'Autriche et le Botswana ont présenté leurs candidatures pour accueillir le Secrétariat permanent. Il revient à la plénière de décider quel pays devra prendre en charge cet important organe du Processus de Kimberley.

Une autre question consensuelle est la création du Fonds des donateurs pour financer le futur secrétariat permanent.


La révision de la définition des diamants de conflit continue de diviser les participants et reste en discussion.


En marge de la séance plénière, il est prévu la tenue d’un forum spécial sur l'innovation dans l'industrie du diamant.


À la fin de la présente séance plénière, outre les décisions administratives qui seront prises, les participants assisteront au passage de relais pour la présidence du Processus Kimberley entre l'Inde et la Russie, qui débutera son mandat le 1er  janvier 2020, et sera épaulé par le Botswana en tant que vice-président.

Balises Diamonds   Encontro  

Lire aussi