ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

18.11.2019 - lun. : 13'02 - Mise à jour 18.11.2019 - lun. : 14'31

Les boulangeries veulent réduire les prix du pain

Luanda - La Coopérative de l'Association des Industries de la Boulangerie et des Pâtisseries d'Angola (CAIBPA, sigle en portugais) prévoit réduire au moins de 25% le prix de la farine de blé, du sucre et de la levure, matières premières indispensables pour la fabrication du pain et des gâteaux, a déclaré le président de cette organisation, Luís Troso.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Dans les grands moulins, où la coopérative achète la farine de blé, le sac de 50 kg de ce produit est commercialisé à 15 000 kwanzas (monnaie nationale), tandis que dans les marchés informels, il coûte environ 22 000 AKZ.

En conséquence de cette augmentation, le prix du pain augmente. À titre d’exemple, le pain qui coutait 15 AKz, maintenant est vendu à 30 Akz, et ce qui était commercialisé à 50 AKz, actuellement coûte 75 kwanzas.

En fonction de cette augmentation, causée par la hausse du prix des matières premières, en particulier de la farine de blé, la nouvelle direction de la CAIBPA, dirigée pour Luís Troso, éluée vendredi, a annoncé qu’une mouture serait installée dans le plateau central en 2020.

L'organisation pariera également sur l'émergence de nouveaux producteurs de blé et nouveaux moulins.

Il a assuré que les équipements pour les nouveaux moulins étaient déjà dans le pays, mais qu’il manquait des investissements en infrastructures.

Il a expliqué que la mesure visait à ‟angolaniser” le secteur, tant du point de vue de la transformation que de la production de matières premières, d'où l'importance de la participation des industriels à la coopérative.

Avec environ 100 membres actifs, la CAIBPA prévoit créer un siège permanent,  avec des personnels effectifs  et permanents, élargir la base de collaborateurs, créer des représentations régionales et locales au niveau des 18 provinces d’Angola.

Balises Économie  

Lire aussi
  • 17/11/2019 13:06:14

    L'Institut parie sur la modernisation des services de construction

    Luanda - L'Institut régulateur de la construction civile et des travaux publics (IRCCOP) investit dans la modernisation, la réduction de la bureaucratie et la simplification des services afin de mieux servir les citoyens et les agents économiques, a déclaré samedi, à Luanda, le directeur général adjoint, Baltazar de Oliveira.

  • 17/11/2019 11:57:10

    Angola: l'entreprenariat féminin développe le tourisme et génère des revenus

    Luanda - L'entreprenariat féminin stimule le tourisme et génère des revenus pour le pays par le biais d'investissements privés, favorisant ainsi un environnement propice aux affaires, a déclaré samedi, le directeur national de requalification d?infrastructures et produits touristiques, Afonso Vita.

  • 17/11/2019 10:18:42

    Les véhicules lourds transportent le double de leur charge

    Luanda - Quatre-vingt pour cent des véhicules lourds circulant sur les routes angolaises transportent deux fois la quantité de huit tonnes par essieu fixée par la loi, une augmentation jugée destructrice pour l?asphalte.