ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

25.11.2019 - lun. : 08'12 - Mise à jour 25.11.2019 - lun. : 08'12

Appel à la valorisation de la matière première nationale

Lubango (Angola) - Les entrepreneurs devraient donner priorité à l'usage des matières premières nationales, pour la matérialisation des politiques de l'Etat, basées sur la valorisation de la production nationale pour le développement du secteur industriel.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Huíla: Adérito Van-Dúnem, directeur de l'Institut de développement industriel

Photo: Amélia Oliveira

C’est ce qu’a déclaré le directeur de l’Institut National de Développement Industriel, affirmant qu’actuellement l’industrie nationale était trop  dépendante de l’importation des matières premières.

Cette dépendance excessive pousse certaines unités de production à baisser leurs niveaux de productivité, en fonction de la situation économique du pays, a ajouté Adérito Van-Dúnem lors du Forum de Concertation Industrielle, organisé vendredi à Lubango, chef-lieu de la province de Huíla (sud).

Le directeur a souligné que face à cette situation, l’Etat  avait pris des mesures diverses portant sur les politiques de valorisation de la production nationale.

Les hommes d’affaires sont donc appelés à matérialiser ces mesures pour le développement industriel du pays, a-t-il ajouté au cours du forum, organisé à l’occasion du 43ème anniversaire de la Journée de l’Industrie Nationale, célébrée le 23 novembre.

« Si les grands importateurs se prédisposaient à tirer fût-ce 40 pourcent de la balance de paiement d’importation, et se tournaient vers le marché national, ils aideraient l’Angola à se développer par des investissements, et à miser sur la production nationale », a-t-il ajouté.

Lire aussi