ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

07.12.2019 - sam. : 12'27 - Mise à jour 07.12.2019 - sam. : 16'37

L'Angola prend le poste de vice-président de l'OPEP

Luanda - Le ministre angolais des Ressources minérales et pétrolières, Diamantino Azevedo, a été élu vendredi à Vienne (Autriche), vice-président de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), une institution présidée par le ministre d'Énergie d'Algérie, Mohamed Arkab.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Un pétrolier

Photo: Angop

Diamantino Azevedo, Ministre des Ressources minérales et pétrolières

Photo: Manuel Zamba

Les deux ministres, qui dirigeront le cartel en 2020, ont été élus à leurs postes lors de la 177e  Réunion de la Conférence des ministres de l'OPEP, qui se tient depuis jeudi dernier en Autriche.


L'Angola a déjà dirigé l'OPEP en 2009, deux ans après avoir rejoint le cartel (2007), dont le président était alors l'ancien ministre du Pétrole Desidério Costa, qui était assisté par l'ancien ministre équatorien des Mines et de l'Énergie, Galo Chiriboga.


Au cours de cette période, l'Angola était également le plus grand producteur de pétrole en Afrique, avec une production estimée à 1,9 million de barils par jour.

Autres nouvelles de la conférence de l'OPEP en 2019


Outre l'élection de dirigeants africains à la présidence de l'OPEP, l’autre nouveauté de la conférence a été la présence du Brésil participant pour la première fois en tant que membre observateur du mécanisme de coopération entre les membres du cartel et les pays non membres de l'OPEP.


Lors de cette conférence, l'Afrique du Sud participe également en tant qu'observateur au mécanisme de coopération OPEP et non OPEP.


Durant l'événement, l'OPEP a également décidé d'augmenter de 500 mille barils par jour (mbj) à la production de 1,2 million de barils par jour (mbj) convenue en 2018, visant la stabilité du prix de ‘‘l’or noir’’ sur le marché international.

Pour l'Angola, qui est resté ferme dans sa position d'augmenter la production pétrolière, les résultats ont été positifs, car le pays a réussi à maintenir le quota de 1 481 milliers de b / j, selon le ministre Diamantino Azevedo.

L'organisation a prévu une conférence extraordinaire le 5 mars 2020, la prochaine conférence ordinaire étant prévue le 9 juin à Vienne.


Les 60 ans de l’OPEP seront célébrés en septembre 2020, à Bagdad.


L'Angola, l'Algérie, le Gabon, la Guinée équatoriale, la Libye, le Nigéria, le Venezuela, l'Équateur, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l'Iran, l'Iraq, le Koweït et le Qatar sont membres de l'organisation.


Par ailleurs, le ministre qatari de l'Énergie, Saad Al-Kaabi, a annoncé lundi dernier à Doha que son pays se retirerait de l'OPEP en janvier. Le Qatar est membre de cette organisation depuis 1961. fin

Balises Économie   Petróleos  

Lire aussi
  • 06/12/2019 12:59:01

    Le pays a une faible culture d'enregistrement de propriété industrielle

    Luanda - L'enregistrement de propriété intellectuelle dans le pays est encore faible et nécessite d'une large diffusion, compte tenu du besoin de protection des marques, a considéré jeudi, l'expert en économie et gestion de la Propriété Industrielle, Gonçalves Toco.

  • 06/12/2019 09:07:53

    Le taux de pauvreté monétaire augmente à 41% en Angola

    Luanda - Au moins 41% d'Angolais (11 947 270 personnes) vivent au-dessous du seuil de pauvreté monétaire, soit une augmentation d'environ 4% par rapport à 2008 (37%).

  • 05/12/2019 18:21:53

    L'Expansion du Commerce intra-régional garantit le progrès

    Luanda - Pour que les pays africains assurent le progrès économique, il est nécessaire de renforcer l'intégration régionale et l'expansion du Commerce intra-régional, a estimé jeudi à Luanda la secrétaire d'Etat au Budget et à l'Investissement public.