ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

13.03.2019 - mer. : 15'39 - Mise à jour 13.03.2019 - mer. : 15'40

Des établissements commerciaux non viables soumis à un appel d'offres

Luanda - Le gouvernement angolais lancera cette année un appel d'offres pour l'acquisition des infrastructures commerciales non viables, pour mauvaise gestion, d?un total de 66 unités contrôlées, afin qu'elles soient rouvertes avec des nouveaux gestionnaires, a annoncé mardi, le ministre du Commerce, Joffre Van-Dúnem.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Joffre Van-Dúnem Júnior, ministre du Commerce

Photo: António Escrivão

Le gouvernant, qui parlait à la fin d'une visite sur le terrain aux infrastructures commerciales avec des contrats d'exploration, a déclaré que la mesure bénéficiait d'un soutien juridique et qu'il existait des établissements construits dans des espaces privés, d'où la nécessité de récupérer les investissements appliqués à travers le versement du revenu.

Se référant plus particulièrement à "Nosso Centro", Joffre Van-Dúnem a affirmé que le contrat actuel et ses clauses seraient évalués, afin que les dirigeants de cet établissement commercial versent un revenu à l'État, ce qui n'a pas été fait jusqu'à présent.

Le ministre a souligné que dans le contrat d'investissement public en propriété privée, l'État devrait être compensé par les montants dépensés pour la mise en œuvre de l'infrastructure. Déjà dans l'autre modalité, a-t-il dit, l'État construit et loue à une entité privée qui assume la gestion du bien, sans nuire à son objet social.

Selon le titulaire du secteur du commerce, sa visite sur le terrain s'étendra jusqu'au 3 avril, et concernera tous les établissements commerciaux de la province de Luanda, où le processus d'enregistrement des mêmes a commencé car la majorité est classée comme patrimoine de l'Etat.

"En ce qui concerne Nosso Super, avec 32 magasins répartis dans plusieurs provinces, il est prévu que tous soient ouverts et qu'une évaluation des contrats soit effectuée", a-t-il indiqué.

Balises Concurso