ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

17.04.2019 - mer. : 08'49 - Mise à jour 17.04.2019 - mer. : 12'56

Le ministre annonce la reprise des travaux du tronçon Onzo / Muxaluando

Caxito - Les travaux du tronçon Onzo / Muxaluando dans la municipalité de Nambuangongo, dans la province de Bengo, paralysés il y a quatre ans, vont bientôt reprendre, a annoncé mardi, à Caxito, le ministre de la Construction et des Travaux publics, Manuel Tavares de Almeida.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Manuel Tavares de Almeida, ministre de la Construction et des Travaux Publics (Archive)

Photo: Gaspar dos Santos

S'adressant à la presse à l'issue d'une visite de quelques heures à Bengo, Manuel Tavares de Almeida a affirmé que son ministère disposait déjà des fonds et qu'il était en mesure de reprendre les travaux pour achever les 17 kilomètres restant à paver.

A propos des infrastructures intégrées de Caxito, évaluées à environ 69 millions 173 mille USD et avec une exécution matérielle de 30%, le ministre a expliqué que seul le premier versement de 15% du montant total avait été effectué et qu’il manquait le paiement des factures les services rendus.

"Nous allons travailler avec le ministère des Finances pour résoudre ce problème, qui crée des contraintes pour l'acquisition de bitume visant l'achèvement de l'asphaltage", a-t-il déclaré.

Le projet devrait être achevé en décembre de cette année et comprend la construction de 9,3 kilomètres de réseau routier, de réseaux d’eau de pluie, de télécommunications et d’éclairage public.

D’autre part, le gouvernant a révélé que le ministère de la Construction et des Travaux publics lance l'appel d'offres pour la concession et la construction des ponts de Kifangondo et de Panguila, ajoutant qu'il existait déjà un cadre financier et des conditions réelles pour poursuivre les travaux.

"Ce qui est important, c'est que ce travail soit exécuté rapidement, car tout accident sur ces ponts créerait une très grave gêne pour la région du nord du pays", a-t-il déclaré.

Sur le plan de sécurité routière, Manuel Tavares de Almeida a expliqué que les conditions techniques de la circulation seront rétablies dans certaines routes du pays, puis que le programme d'échelles sera mis en œuvre afin de garantir que le trafic ne dépasse pas ce qui est réglementé, révélant qu'un programme de péage sera également lancé sur les principales routes, ponts et postes frontières.

A son tour, la gouverneure de Bengo, Mara Quiosa, a souligné que les routes étaient toujours gênantes dans la province, en particulier pendant la saison des pluies.

"Nous avons eu beaucoup de contraintes en ce qui concerne le trafic routier à l’heure où la ville de Caxito est en construction et nous entendons l’éviter à l’avenir en créant une voie alternative définitive.

Balises Économie  

Lire aussi
  • 17/04/2019 12:48:48

    Le Brent ouvre en hausse à Londres

    Londres - Le pétrole Brent en remise au mois de juin a ouvert en hausse mercredi sur le marché de Londres à USD 72,04, soit une différence de 0,44% comparativement à la clôture de la session antérieure.

  • 17/04/2019 10:39:34

    L'Arabie Saoudite veut investir dans le pétrole et les mines

    Luanda - Trois représentants du ministère de l'Énergie et de l'Industrie et des entreprises saoudiennes se trouvent actuellement à Luanda pour recueillir des informations sur les débouchés commerciaux en Angola dans les domaines du pétrole, du gaz, de la pétrochimie et des ressources minérales solides.

  • 17/04/2019 08:28:28

    Les députés demandent des éclaircissements sur l'incendie d'une plateforme à Soyo

    Luanda - Les députés de la 5ème Commission pour des affaires économiques et finances de l'Assemblée nationale ont demandé mardi au gouvernement angolais de fournir des éclaircissements sur les incidents liés à l'incendie de la plate-forme de Somoil, survenu le 4 avril.