ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

14.06.2019 - ven. : 14'02 - Mise à jour 14.06.2019 - ven. : 15'48

Le Bureau du procureur ordonne la saisie d'usines textiles

Luanda - Le Bureau du procureur général de la République (PGR) a ordonné la saisie de trois usines de textile, situées dans les provinces de Benguela, Cuanza Norte et Luanda, a appris l'Angop jeudi d'une source proche de cette institution.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Helder Fernando Pitra Grós, procureur général de la République

Photo: Gaspar dos Santos

Le PGR inclut la mesure dans les travaux en cours pour mesurer le financement des fonds publics versés à des sociétés privées, "certaines en cours de privatisation irrégulière".

Selon le communiqué, d'autres entreprises ont été financées et soutenues par la garantie souveraine de l'État, sans remboursement volontaire de ces fonds publics jusqu’à cette date.

Il s'agit notamment des fabriques de tissus Mahinajethu-Satec, localisée à Dondo, dans la province de Cuanza Norte, d'Alassola-África Têxtil à Benguela et de Nova Textang II à Luanda.

Le communiqué souligne comme derniers bénéficiaires de ces projets industriels, Joaquim Duarte da Costa David, Tambwe Mukaz et José Manuel Quintamba de Matos Cardoso.

Selon le PGR, les usines de textile ont été financées par une ligne de crédit de la Banque japonaise pour la coopération internationale, d'un montant total d’un milliard, onze millions, deux cent cinquante-huit mille neuf cent dollars, des prêts que l’institution bancaire demandent à l’État angolais.

De même, une ligne de crédit a également été accordée par la Banque BAI à l’usine de Tecidossita à Dondo et à l’usine textile de Benguela (Alassola-África Têxtil).

En ce qui concerne ce dernier emprunt, l'État a fourni une garantie souveraine d'un montant total de 12 996 615 398,00 kwanzas (douze milliards, neuf cent quatre-vingt-seize millions, six cent quinze mille et trois cent quatre vingt dix huit kwanzas).

Selon le communiqué, ces sociétés n'ont jamais restitué le prêt, qui est à la charge de l'État, en tant que garant.

Balises Économie  

Lire aussi
  • 14/06/2019 12:54:16

    Réouverture des coopératives de diamants dans la province de Bié

    Cuito - Six coopératives de diamants ont été rouvertes cette semaine dans les municipalités de Nharêa, Andulo et Chitembo, province de Bié, après leur légalisation complète par les associés respectifs.

  • 14/06/2019 11:53:02

    L'Inadec porte plainte contre Jefran

    Luanda - L'Institut national de protection du consommateur (INADEC) a déposé une plainte pénale contre la société immobilière Jefran pour de solides indices d'escroquerie, d'abus de confiance et de blanchiment d'argent, a informé le directeur général adjoint de l'institution, Eugénio de Almeida.

  • 14/06/2019 11:39:41

    Les Namibiens veulent des partenariats avec des entrepreneurs à Cuanza Sul

    Sumbe - Les entrepreneurs de la République de la Namibie ont l'intention de s'associer à des Angolais de la province de Cuanza Sul, principalement dans les domaines de l'agriculture et de l'élevage.