ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

17.07.2019 - mer. : 15'26 - Mise à jour 17.07.2019 - mer. : 15'42

Le financement soutient les réformes en cours - ministre des Finances

Luanda - Le ministre angolais des Finances, Archer Mangueira, a souligné mardi l?importance de l?approbation par la Banque mondiale du financement pour le projet de renforcement du système de protection sociale en Angola, à un moment où les réformes du système de subvention aux prix sont en cours.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Archer Mangueira, Ministre des Finances

Photo: Antonio Escrivão

Le dirigeant a fait ces propos après que l’approbation, à la Banque mondial, d’un nouveau paquet financier pour l’Angola d’un montant de 1,32 milliards de dollars, dont 320 millions de dollars pour le projet de renforcement du Système de protection sociale, 500 millions de dollars pour l'opération d'Appui budgétaire et 500 millions de dollars pour le projet d'approvisionnement en eau du quartier Bita/ Luanda.

Suite à l'approbation de ce nouveau paquet de 1,32 milliards de dollars, le Banque mondiale a porté à 2,52 milliards de dollars son portefeuille de financement en Angola, a-t-il précisé.

Le ministère des Finances a souligné que le projet de renforcement du système de protection sociale fait partie de la politique de transfert de revenus visant à protéger les familles à faible revenu.

 « Le renforcement du système de protection sociale est particulièrement important en ce moment où la réforme du système de subvention des prix est en cours.  Avec le modèle qui était en vigueur, les subventions aux prix sont devenues injustes et insoutenables suite à la baisse des recettes de la taxe pétrolière et à la volatilité accrue de la dette publique », a-t-il déclaré.

Archer Mangueira a expliqué que la nécessité d'ajuster les prix des biens sous contrôle administratif, tels que l'eau, l'électricité, les transports publics et les carburants, avait été incluse dans le programme de stabilisation macroéconomique, approuvé en 2018, afin de renforcer l'engagement de réformes en cours, qui sont mis en œuvre par l’exécutif, ainsi que par la transition vers un nouveau modèle de croissance.

Ainsi, a-t-il ajouté, le projet de financement du système de protection sociale ne sera mis en œuvre qu’avec l'appui technique de la Banque mondiale visant à effectuer des transferts monétaires à environ un million de familles vulnérables des zones cibles.

Selon lui, l’approbation du financement du projet permettra la conversion en subventions indirectes généralisées en subventions directes, par le biais de transferts de revenus directs aux familles les plus vulnérables, ainsi que le renforcement du mécanisme de gestion d'un système de financement de la protection sociale durable.

Concernant l'opération d'Appui budgétaire estimé à 500 millions, le ministre a déclaré que face à la baisse des recettes fiscales, résultant de la chute du prix du pétrole, ayant exercé un impact très négatif sur la trésorerie publique, l'Exécutif a fait appel aux partenaires multilatéraux à soutenir le pays en cette période de transition.

L'opération d'appui budgétaire vise à soutenir les réformes économiques en cours dans le pays, avec l'appui technique et les ressources financières de la Banque mondiale, afin de pérenniser le processus d'ajustement et de transformation économique du pays, tout en protégeant les populations les plus vulnérables.

Le projet Bita vise à améliorer les performances opérationnelles et économiques du secteur de l’énergie et de l’eau, en améliorant ainsi l’accès des familles et des entreprises à l’eau potable dans certaines zones densément peuplées du sud de Luanda.

Balises Financement   Finances  

Lire aussi