ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

13.08.2019 - mar. : 19'00 - Mise à jour 13.08.2019 - mar. : 19'00

Les privatisations augmentent la compétitivité de l'économie, dit le ministre d'Etat

Luanda - Le processus de privatisations devra servir de moyen d'atteindre les niveaux de compétitivité et d'efficience adéquates dans la gestion entrepreneuriale et dans l'économie en Angola.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le ministre d?Etat chargé de la Coordination économique, Manuel Nuno Júnior

Photo: Pedro Parente

C’est ce qu’a déclaré mardi, à Luanda, le ministre d'Etat chargé de la Coordination économique, soulignant que le Gouvernement angolais travaillerait avec prudence, afin d’éviter les erreurs commises par le passé, dans ce domaine, dans d’autres coins du monde.

Se confiant à la presse, lors de la présentation du Programme de privatisations (Propriv), Manuel Nuno Júnior a dit que la mise en œuvre du projet devra tenir compte des meilleures pratiques du monde, mais toujours à base de la législation angolaise.

Selon le ministre, cet engagement était fondamental  pour rassurer les agents économiques dans ce processus et attirer des investissements nationaux et étrangers de qualité.

Cet engagement permettra également aux actifs qui seront aliénés de jouer « réellement » leur rôle dans l’économie, et de garantir, en même temps, des biens et services de haute qualité à tous les citoyens et entreprises.

Dans le cadre de ce processus, le capital de 195 entreprises contrôlées par l’Etat ou celles dans lesquelles ce dernier  à des actions sera aliéné entre 2019 et 2022.

Selon le programme, 175 entreprises seront aliénées moyennant offre publique, 11 par vente aux enchères et neuf par offre publique initiale.

Parmi les entreprises à privatiser figurent la Société nationale des hydrocarbures ( Sonangol), la compagnie aérienne angolaise (Taag) et la société nationale d’Assurance (Ensa).

La privatisation touchera également la Banque commerciale et industrielle (BCI), la Banque angolaise d’Investissement (BAI), la Caisse générale d’Angola (BCGA) et la Bourse de dette et des valeurs d’Angola (Bodiva).

Balises Économie  

Lire aussi
  • 01/08/2019 17:39:31

    Igape devient actionnaire de Recredit

    Luanda - L'Institut de gestion des avoirs de l'État (Igape) fait partie de la structure actionnaire de Recredit, avec une participation de 5% du capital social, transformant ainsi cette institution de la société unipersonnelle anonyme à une pluripersonnelle.

  • 31/07/2019 11:43:24

    Les entrepreneurs réunis pour l'opérationnalisation du PAC

    Luanda - Les représentants des associations des hommes affaires d'Angola ont défendu mardi, à Luanda, la création d'un groupe de travail multidisciplinaire, qui réunit le Gouvernement et les entrepreneurs, afin qu'ils puissent participer à la préparation du Plan Opérationnel du Programme d'Appui au Crédit.

  • 26/07/2019 18:55:57

    L'Angola s'attend à recevoir plus d'investisseurs chinois - ambassadeur

    Luanda - L'ambassadeur angolais en Chine, João Salvador, a déclaré dans une interview au China Daily qu'il s'attendait à recevoir plus d'investisseurs chinois dans le pays.