ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

22.08.2019 - jeu. : 18'58 - Mise à jour 22.08.2019 - jeu. : 18'58

Josefa Sacko défend l'exécution des programmes agricoles

Luanda - La commissaire pour l'Économie Rurale et l'Agriculture de l'Union Africaine (UA), l'angolaise Josefa Sacko, défend pour l'Angola, le passage de la théorie à la pratique, en ce qui concerne l'exécution des programmes agricoles.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Josefa Sacko, Commissaire de l'Union Africaine(UA) pour l'économie rurale et l'agriculture

Photo: Clemente dos Santos

Selon elle, dans une interview à l'ANGOP, bien que l’Angola bénéficie de l'avantage comparatif d’avoir des terres arables, des bassins hydrographiques et un climat propice à la production agricole, il ne fait pas partie des 20 pays africains avec de bons indicateurs en termes de performance dans le domaine de l’agriculture.

Comme commissaire pour l'Économie Rurale et l’Agriculture de la Commission de l'Union africaine, Josefa Sacko est chargée de la mise en œuvre des politiques continentales définies et adoptées par les Chefs d'État et de gouvernement d'Afrique dans le cadre de l'agenda 2063 de l'UA.

Sa mission est d'aligner les politiques et stratégies continentales au niveau régional et national dans le cadre d'un programme principal appelé Programme Détaillé de Développement de l'Agriculture en Afrique (PDDAA).

Selon la Commissaire, l'Angola est dans la phase de "domestication" de ce programme dans le plan national d'investissement, qui, selon elle, doit s'aligner avec le PDDAA.

Le programme vise à transformer l'agriculture en Afrique et à assurer l'autosuffisance alimentaire, à réduire la pauvreté, à tripler le commerce intra-africain et à créer la résilience dans le système productif et alimentaire, ainsi que dans les communautés vulnérables aux changements climatiques.

Dans l’interview à l'ANGOP, Josefa Sacko a reconnu qu'il existe des programmes agricoles "très ambitieux" en Angola qui prévoient la transformation du secteur, mais qui doivent bénéficier des investissements et passer à la phase de mise en œuvre".

 «Nous devons changer le discours et passer aux actions», a souligné la Commissaire de l'Économie Rurale et l’Agriculture de l'Union Africaine (UA), qui a également dirigé pendant 13 ans l'Organisation Interafricaine du café.

Balises Économie  

Lire aussi