ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

03.09.2019 - mar. : 18'05 - Mise à jour 03.09.2019 - mar. : 18'05

EKA enregistre une baisse de 40% dans la production de bière

Dondo (Angola) - La brasserie EKA enregistre actuellement une chute de 40 pourcent dans la production de sa bière, ceci depuis juillet 2019, date à laquelle sa première chaîne de remplissage, obsolète, a été mise hors service.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Cuanza Norte: L'entreprise EKA connaît une baisse de 40% de sa production de bière

Photo: Lucas Leitão

La production était de 55.000 litres de bière/heure, et depuis l’arrêt de la première chaîne, l’industrie ne produit que 27.000 litres de boisson/heure, a fait savoir mardi le directeur-général de cette brasserie, Marc Mayer.

Se confiant à l’Angop, depuis Dondo, municipalité de la province de Cuanza Norte, où se trouvent les installations de la brasserie, le patron a expliqué que seule la deuxième chaîne de remplissage continuait à fonctionner avec la matière première disponible sur le marché.

Sans révéler le manque à gagner enregistré par l’entreprise depuis juillet dernier, le responsable a annoncé que, face à cette situation, la brasserie était “contrainte” de rompre, à l’amiable, le contrat de quatre groupes composés au total de 45 travailleurs.

“Nous vivons une situation économique moins fructueuse, c’est pourquoi nous faisons partir graduellement les travailleurs…”, a-t-il affirmé, soulignant que pour éviter d’éventuelles ruptures dans les affaires, la brasserie, dont la bière porte également le nom d’EKA, avait besoin d’un investissement d’environ  200 millions de kwanzas.

Avant la mise hors service de la première chaîne de production, la brasserie contrôlait un total de 197 travailleurs, parmi lesquels les administratifs et les ouvriers. Ce nombre pourrait être réduit à 150, a-t-il ajouté.

L’Afrique du Sud et la Thaïlande sont les principales fournisseuses des matières premières, notamment du maïs et du riz, dont le prix a grimpé actuellement, a-t-il expliqué.

En vue de mitiger les effets négatifs dans les chiffres d’affaires, le groupe “Castel”, propriétaire de la brasserie EKA, expérimente, depuis deux ans, la culture de maïs, dans la province de Malanje, au nord de l’Angola.

Inaugurée en 1992, la brasserie EKA a bénéficié d’un investissement de 30 millions d’USD en 2008, ce qui lui a permis de moderniser sa deuxième chaîne de production.

Les résultats de ces investissements demeurent jusqu’ici insatisfaisants, en raison des engagements pris avec les fournisseurs (notamment avec le Portugal) d’autres produits et matières premières utilisés dans la fabrication de la bière Eka, a-t-il expliqué.

Lire aussi
  • 03/09/2019 13:35:23

    L'Angola a une troisième usine de taille de diamant

    Luanda - L'Angola compte à partir de lundi une troisième usine de taille de diamant avec un investissement de 5 millions de dollars et une capacité de production initiale de 5 000 carats / mois.

  • 02/09/2019 13:24:35

    L'arrêt de circulation de trains cause une perte de plus 100 millions de Kwanzas

    Zenza do Itombe - Plus de 100 millions de kwanzas est la perte qu'a subie la compagnie des Chemins de fer Luanda (CFL) au cours de six mois d'arrêt de la circulation des trains entre la capitale du pays (Luanda) et la ville de Dondo, municipalité de Cambambe (Cuanza Norte).

  • 02/09/2019 12:59:19

    L'Angola consolide son partenariat avec le Japon

    Yokohama - L'Angola a franchi une autre étape importante dans la consolidation du partenariat stratégique avec le Japon au cours de la TICAD7, qui a permis d'identifier de nouveaux secteur de coopération, principalement dans le domaine financier.