ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

25.09.2019 - mer. : 13'39 - Mise à jour 25.09.2019 - mer. : 13'39

Le Gouvernement économise 4 milliards USD en RIL

Luanda - Le Gouvernement angolais a économisé 4 milliards USD de réserves internationales nettes (RIL) en deux ans, dépensant seulement trois milliards au cours de cette période, contre sept milliards dépensés en un an (2016-2017), a annoncé mardi, à Luanda, le secrétaire d'État à l'Economie, Sergio Santos.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Sérgio Santos, secrétaire d'Eat à l'Economie

Photo: António Escrivão

Le responsable, qui s’adressait à la presse mardi, en marge de l’acte de signature d’un accord portant sur la mise en œuvre du Programme d’appui au crédit (PAC), paraphé entre la BDA, le Fonds de garantie du crédit (FGC) et sept banques commerciales, a indiqué que ces économies résultaient de la prudence et de l'efficacité des politiques macroéconomiques mises en œuvre par l'Exécutif.

"Jusqu'en 2017, nous avions un montant de RIL de 13 milliards USD et nous en avons actuellement 10 milliards, grâce aux efforts déployés par l'Exécutif, en particulier pour l’exécution du Programme de stabilisation macroéconomique", a-t-il souligné.

Résultats du Programme de stabilisation macroéconomique

Selon Sérgio dos Santos, le Programme de stabilisation macroéconomique, créé par l’Exécutif en 2018, a eu des effets positifs puisqu'il a permis au ouvernement de gérer le pays avec les ressources disponibles dans l'économie nationale, en régularisant les fonds en suspens et en réduisant la dette à un niveau raisonnable pour répondre aux besoins du pays.

Avec ce programme, a-t-il dit, le pays a maintenant des soldes budgétaires excédentaires (positifs) dans les comptes de l'État, c'est-à-dire que le Gouvernement gère le pays avec les revenus qu'il perçoit auprès des agents économiques.

Il a ajouté que jusqu'à l'année dernière, le pays avait un excédent budgétaire de 2,2% et que cette année, il devrait atteindre 1%.

Le gouvernant a également affirmé qu'entre 2015 et 2017, la BNA avait des arriérés d'au moins 2 milliards de dollars enregistrés par les banques commerciales, mais que le montant des arriérés est actuellement inférieur à 50 millions de dollars.

Il a également rappelé que le programme avait réduit le taux d'inflation qui, en 2017, était de 40% contre 17% actuellement.

Le secrétaire d'État a également souligné le différentiel de taux de change existant entre le marché formel et le marché parallèle (114%), précisant que la différence actuelle entre les taux de change formel et informel avoisinait les 37%.

Balises Banco   Finances  

Lire aussi
  • 18/09/2019 19:21:09

    L'UGD enregistre une baisse dans l'émission des titres à 25,92 pour cent

    Luanda - L'Unité de gestion de la dette (UGD) a enregistré, au courant du premier semestre 2019, une baisse dans l'émission des titres de la dette publique à 25,92, par rapport à l'émission des titres signalée en deuxième semestre de l'année précédente.

  • 12/09/2019 16:31:55

    La subvention au carburant stimule la production

    Luanda - Le ministère des Finances (Minfin) a précisé jeudi à Luanda que les subventions aux carburants pour l'agriculture et la pêche constituaient un important stimulant pour l'augmentation de la production nationale et de l'emploi dans le pays.

  • 23/07/2019 15:14:36

    BNA soutient la création d'incubateurs d'entreprises

    Luanda - La Banque nationale d'Angola (BNA) et le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Science, de la Technologie et de l'Innovation (MESCTI) ont signé lundi à Luanda un mémorandum d'entente visant à promouvoir la création d'incubateurs d'entreprises sur la base de la numérisation des services de paiement.