ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

01.10.2019 - mar. : 15'11 - Mise à jour 01.10.2019 - mar. : 15'11

IVA: les spéculateurs de prix seront punis

Luanda - La secrétaire d'État aux Finances et au Trésor, Vera Daves, a averti mardi, à Luanda, que des pénalités seraient appliquées à ceux qui spéculent sur les prix, avec l'entrée en vigueur mardi (01) de la taxe à la valeur ajoutée (IVA, sigle en portugais).

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Secrétaire d'État aux finances et au Trésor, Vera Daves

Photo: António Escrivão

PCA de l'AGT, Sílvio Burity

Photo: António Escrivão

Vera Daves assure que les conditions sont réunies pour réprimer de telles pratiques. Cette lutte impliquera un groupe de travail déjà constitué de techniciens du ministère du Commerce, par l'intermédiaire de l'Institut national de protection du consommateur (INADEC), de la police économique et d'une ligne téléphonique de dénonciation disponible auprès de l'Administration générale des impôts (AGT).

«Qu'il y ait ce risque, le départ est là. Nous en sommes conscients et appelons tout le monde à nous aider à réprimer en dénonçant», a admis Veras Daves lors de la conférence de presse sur l'entrée en vigueur de l’IVA sur les biens et services produits au niveau local ou importés, moyennant un frais unique de 14 %.

Pour lui, avec l'entrée en vigueur de l’IVA, les agents économiques devraient mieux structurer leur activité, avec leur comptabilité organisée, formalisant ainsi l'activité économique du pays, avec l'augmentation de l'assiette fiscale.

L'augmentation des revenus pour financer les dépenses publiques, telles que les routes, les écoles, les hôpitaux et les emplois d'été, fait partie des avantages que l'Exécutif prévoit avec l'entrée en vigueur de l’IVA en Angola.

"Le 1er octobre sera un jalon pour le système fiscal, l'Angola étant sur la liste des 160 pays du monde appliquant l’IVA, dont 50 en Afrique", a-t-il souligné.

Au niveau des pays de la SADC, l’Angola est le dernier pays à adhérer à ce régime fiscal existant en RDC, Afrique du Sud, Tanzanie, Mozambique, Botswana, Namibie, Swatini, Zambie, Zimbabwe, Malawi, Madagascar, Maurice et Seychelles. , Lesotho et Royaume Eswatini.

L’AGT publie la facture des collectionneurs

Jusqu'au 27 septembre, l'AGT avait sur le registre dans le cadre du régime général de l’IVA, 1.010 contribuables qui percevraient l’IVA et 619 autres qui ont adhéré volontairement au système étaient progressivement approuvés.

Selon le président du conseil d'administration de l'AGT, Sílvio Burity, sont des critères d'adhésion au régime général de l’IVA : avoir un logiciel de comptabilité validé par l'AGT, un comptable certifié par l'ordre des comptables et experts-comptables angolais et posséder l'approbation de l'adhésion.

La liste des contribuables approuvés par l’AGT, qui sera mise à jour quotidiennement, est disponible sur le site Web de l’AGT www.agt.minfin.gov.ao ainsi que dans le Journal officiel.

Selon Sívio Buruty, 698 contribuables ont demandé à adhérer au régime transitoire et 888 autres ont présenté une demande de non-imposition.

À ce jour, l'AGT a reçu 245 demandes de validation fiscale de producteurs de logiciels, dont 165 ont été validées.
 

L'AGT choisit la banque BIC

La banque BIC est l'institution bancaire privée choisie par l'administration générale de l'État pour domicilier le produit de la restitution des crédits de l’IVA.

"Nous allons travailler avec Banco BIC, car c'est l'institution financière qui est au service de l'AGT depuis longtemps et depuis que les services ont été rendus efficacement, nous pensons que c'est la banque de choix", a-t-il déclaré.

En ce qui concerne les remboursements, il a déclaré que les processus seraient électroniques et fonctionneraient entre le contribuable AGT et le contribuable auprès de la banque.

L'AGT a mis en place le département des services IVA, qui dispose d'un département de remboursement pour la gestion complète des fonds de remboursement, qui sera alimenté à partir de 40% des revenus à percevoir.

Ce service a pour mission de rembourser les contribuables dans les délais fixés par la loi.

L'AGT dispose d'un délai de 90 jours pour répondre aux demandes de remboursement en espèces et de 45 jours pour les contribuables demandant un certificat de crédit.

Balises Finances  

Lire aussi
  • 01/10/2019 15:12:36

    L’État perd 89 milliards de kwanzas avec le report de TVA en juillet

    Luanda - L’État angolais a perdu 89 milliards de kwanzas à cause du report de la date initiale (1er juillet) de l’entrée en vigueur de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

  • 29/09/2019 11:30:59

    L'Angola rejoint mardi la liste des collecteurs de la TVA

    Luanda - L'Angola figurera, à partir de mardi 1er octobre, sur la liste des pays de la région de la SADC qui prélèvent la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), une taxe qui remplacera l'impôt sur la consommation.

  • 25/09/2019 13:39:01

    Le Gouvernement économise 4 milliards USD en RIL

    Luanda - Le Gouvernement angolais a économisé 4 milliards USD de réserves internationales nettes (RIL) en deux ans, dépensant seulement trois milliards au cours de cette période, contre sept milliards dépensés en un an (2016-2017), a annoncé mardi, à Luanda, le secrétaire d'État à l'Economie, Sergio Santos.