ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

14.10.2019 - lun. : 18'13 - Mise à jour 14.10.2019 - lun. : 18'13

Angola: Les hommes d'affaires étrangers parient sur la ZEE

Luanda - Les hommes d'affaires de l'Inde, la Corée du Sud, Emirats Arabes Unis et l'Erythrée sont parmi les investisseurs étrangers qui appliquent des ressources financières pour ouvrir des usines dans la Zone économique spéciale (ZEE) Luanda /Bengo.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

António Henrriques da Silva, PCA de la ZEE

Photo: Joaquina Bento

Industrie de vitre, localisée dans la ZEE

Photo: Rosário dos Santos

Par exemple, les hommes d'affaires des Émirats arabes unis investissent dans la ZEE dans l'assemblage d'une usine de produits agricoles, tels que dans le montage de tracteur, alors que certains Indiens investissent dans la création d'une usine de lait et de sacs de raphia.

Selon une source qui s’adressait lundi à Angop, ces usines pourraient commencer à fonctionner en novembre.

La source a également déclaré que des hommes d’affaires érythréens étaient en train de mettre en place une fabrique de savon et de savonnette.

La Société de Développement de la ZEE, créée en 2009, s'attend également à recevoir des investissements de la Chine, de la France, du Japon, du Portugal, de l'Afrique du Sud et des États-Unis.

En 10 ans d'existence, six entreprises industrielles ont été inaugurées, ce qui a permis la création de 300 nouveaux emplois.

Avec 160 entreprises installées dans le cadre du programme de privatisation (Propriv), 25 attendent la privatisation, après la vente de cinq usines au cours de cette année.

La ZEE regroupe des usines liées aux industries de l'alimentation, des boissons, de la métallurgie, des matériaux de construction, des plastiques, de l'assemblage de véhicules, des peintures et vernis et de la charpenterie.

En outre, la ZEE propose divers services de soutien aux industriels, tels que l'électricité, l'eau, les télécommunications, le service des pompiers, la police, la migration et étrangers, entre autres.

Au message d'anniversaire aux travailleurs et aux investisseurs de la ZES parvenue à l'Angop, son président du conseil d'administration (PCA), Henriques da Silva, a réitéré l'ouverture de l'espace pour l'investissement privé, vu que les conditions sont créées pour l'effet.

La diplomatie économique, un travail qui est fait directement avec les ambassades et consulats d'Angola dans divers pays, est l'une des stratégies du Conseil d'administration de la Zone économique spéciale pour attirer de nouveaux investissements, selon Henriques da Silva.

La ZEE Luanda-Bengo a la mission de développer et de gérer des espaces d'infrastructures flexibles offrant des avantages concurrentiels et une sécurité accrue.

Elle a également pour mission de promouvoir une production nationale de qualité au lieu d'importations et de créer des emplois qualifiés en vue de réduire la pauvreté et d'accroître les niveaux de productivité nationaux.

Balises Financement  

Lire aussi