ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

15.10.2019 - mar. : 18'45 - Mise à jour 15.10.2019 - mar. : 18'45

L'économie crée plus de 161 mille emplois

Luanda - 161.997 emplois ont été crées par l'économie angolaise, entre 2018 et le troisième trimestre 2019, soit un tiers des postes prévus par le Gouvernement pour le quinquennat 2017-2022.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le Président angolais, João Lourenço, lors de son discours au Parlement

Photo: Pedro Parente

Ceci est l’un des principaux indicateurs présentés mardi par le Président de la République, João Lourenço, devant les députés à l’Assemblée Nationale (Parlement), affirmant que le pays allait reprendre la croissance économique en 2020.

Dans un discours sur l’état de la Nation, à l’occasion de l’ouverture de l’Année parlementaire, le Président a souligné que 161 mille emplois (80,3 %) ont été crées dans le secteur entrepreneurial public et privé, et 19,7 % dans la fonction publique.

João Lourenço a ajouté que le secteur de Commerce était celui qui avait crée plus d’emplois, suivi des secteurs de la Construction et Travaux Publics, des Transports, de l’Agriculture et de l’Industrie.

Le Président a rappelé que la crise économique,  survenue en 2014 par la chute du prix de Pétrole sur le marché international, s’était aggravée actuellement par l’augmentation de la dette publique, représentant 90 pour cent du PIB.

Réanimer et diversifier l’économie angolaise sont l’un des objectifs du Gouvernement angolais, a fait savoir João Lourenço.

Enfin, pour sortir du « piège d’endettement », le Président a dit qu’en 2019 le service de paiement de la dette avait atteint 51 pour cent des dépenses du Budget général de l’Etat, et que le solde budgétaire déficitaire était maintenant positif. Ceci permet donc de réduire le recours à l’endettement public, a-t-il ajouté.

Lire aussi