ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

14.10.2019 - lun. : 16'33 - Mise à jour 14.10.2019 - lun. : 16'33

L'industrie de Benguela à la portée des investisseurs américains

Lobito (Angola) - Le Gouverneur de la province de Benguela, Rui Falcão, a effectué du 7 au 11 de ce mois, une visite aux États-Unis d'Amérique, où il a profité de la conférence sur «L'industrie du pétrole et du gaz», à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, pour attirer les investisseurs américains dans cette région du pays, a appris dimanche l'Angop d'une source autorisée.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Le gouverneur de Benguela, Rui Falcão (à g.), durant la visite à la plateforme de la Chevron à la Nouvelle Orléans

Photo: Cedida

Gouverneur de Benguela, Rui Falcão (au centre), durant la visite à la plateforme de la Chevron à la Nouvelle Orléans

Photo: Cedida

Sur l'invitation de l'ambassadrice des États-Unis en Angola, Maria Nina Fite, le gouverneur Rui Falcão, accompagné du vice-gouverneur de la province de Benguela pour le secteur techniques et infrastructures, Leopoldo Muhongo, a assisté à cet événement international sur le pétrole, y compris les énergies propres, à la Nouvelle-Orléans, ayant échangé d’avis avec des propriétaires d’entreprises américaines qui souhaitent investir à Benguela.

Vendredi, dernier jour de la visite de cinq jours sur le sol américain, Rui Falcão a présenté les opportunités d'investissements à Benguela aux entrepreneurs américains à la Nouvelle-Orléans et a mis en exergue les actions visant à améliorer l'environnement des affaires dans la province, faisant en sorte que les entrepreneurs aient plus d'opportunités, générant plus d'emplois et de revenus, en particulier pour les jeunes.

S'agissant de la visite du gouverneur de Benguela, l'ambassadrice des États-Unis en Angola estime que les bonnes relations entre les deux pays contribuent à renforcer les partenariats des hommes d'affaires américains et angolais, favorisant l'échange d'expériences.

L’état de Louisiane – d’où passe le fleuve Mississippi (le plus grand des États-Unis), présente des caractéristiques similaires à Benguela, d’abord parce qu’il s’agit d’une zone agricole et ensuite il dispose d’un réseau logistique de chemins de fer et de ports, ainsi que du secteur pétrolier.

Par conséquent, Maria Nina Fite considère la présence de Rui Falcão dans l'État de Louisiane comme un signe d'engagement du Gouvernement angolais, susceptible de susciter l'intérêt des hommes d'affaires américains, ouvrant ainsi des possibilités d'investissements dans l'agriculture comme dans le secteur pétrolier à Benguela.

Outre des visites aux usines de traitement de gaz naturel «GNL», le gouvernant angolais a promu à la Nouvelle-Orléans le potentiel de Benguela, en particulier dans le secteur pétrolier, en un moment où l'Angola organise le road-show international pour l’attribution de dix blocs de pétrole dans des bassins maritimes de Benguela et de Namibe, avec des réserves estimées à sept milliards de barils d’or noir.

L’autre secteur d’investissement suggéré par le gouverneur Rui Falcão est celui de la transformation agro-industrielle, créant des solutions pour l’utilisation de produits comme la mangue, la banane et l’ananas, production dans laquelle la province de Benguela enregistre des excédents qui, faute de transformation, dégradent chaque année, causant des dommages aux agriculteurs.

Au cours de cette mission d’attraction d’investissements, suivie de près par Maria Nina Fite, ambassadrice du gouvernement de Donald Trump en Angola, Rui Falcão a visité la plateforme d'exploration en eau profonde de la société pétrolière américaine Chevron, où il a découvert les véritables capacités techniques de la société - qui opère également en Angola, dans le développement de projets offshore complexes.

La conférence sur le pétrole et le gaz a débattu de multiples panels thématiques allant de la gestion des ressources humaines aux opérations on-shore et offshore, tandis que la foire d’exposition du pétrole du golfe de la côte de Louisiane (LAGCOE 2019) a présenté des innovations technologiques aux opérations plus efficaces.

Les interventions du président du Conseil d’administration de la Sonangol, Sebastião Pai Querido Martins, et de Belarmino Chitangueleca, membre du conseil d'administration de l'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG), ont également marqué l'événement, qui a réuni à la Nouvelle Orléans, des délégations de pays producteurs de pétrole ayant des liens étroits avec l'État américain de Louisiane.

Toutefois, les autorités estiment que le potentiel du secteur pétrolier et gazier pourrait faire de Benguela une plate-forme logistique importante pour le pays et pour l'ensemble de la région du Sahara méridional.

Lire aussi
  • 02/10/2019 17:57:51

    Cinquante tracteurs renforcent la campagne agricole 2019/20 à Benguela

    Benguela - L'agriculture familiale dans la province de Benguela bénéficiera de 50 tracteurs et de respectifs outils pour soutenir le processus de mécanisation et accroître la production au cours de la campagne agricole 2019/2020, qui prévoit une récolte de 890 000 tonnes de produits divers contre 390 852 de la saison précédente.

  • 30/09/2019 21:51:39

    Campagne agricole déficitaire

    Bengela - 390 tonnes de produits variés ont été récoltées, dans la province de Benguela, durant la campagne agricole 2018/2019, alors que les prévisions indiquaient, initialement, une récolte de 447.659 tonnes.

  • 24/09/2019 19:28:59

    L'investissement conditionne le déplacement de l'usine des engrais de Benguela

    Benguela (Angola) - Le directeur exécutif de la « FertiAfrica », usine de traitement des engrais de Benguela, a déclaré mardi qu'il était « quasi impossible » de déplacer cette fabrique vers une autre zone de cette province, car cet investissement avait coûte près de 20 millions de USD.