ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

16.01.2020 - jeu. : 18'26 - Mise à jour 16.01.2020 - jeu. : 18'26

La réexportation de produits viole les normes douanières au poste frontalier

Soyo (Angola) - La réexportation de produits de première nécessite vers la République démocratique du Congo (RDC), via poste frontalier de Kimbumba, dans la municipalité Soyo, province de Zaire, se fait à l'encontre des normes douanières et du commerce frontalier.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Zaire: Frontière de Kimbumba

Photo: João F. Cuti

C’est ce qu’a affirmé mercredi à Soyo, ville pétrolifère de l’Angola, le secrétaire d’Etat au Commerce, soulignant avoir constaté, au niveau du poste frontalier de Kimbumba, quelques irrégularités dans l’exercice du commerce frontalier et le classique.

Interpellé par la presse, au terme d’une visite de 24 heures dans la région, Assunção Pereira a déclaré : « La façon dont les autorités douanières taxent sur les marchandises de première nécessité ne peut être considérée comme réexportation, car elle n’engage pas les exportateurs et les importateurs des deux pays dûment autorisés à propos».

Il a souligné que la réexportation des marchandises exigeait de l’exportateur le paiement aux banques commerciales des taxes requises par les tarifs douaniers, afin de compenser l’Etat angolais en termes de devises dépensées lors de leur importation.

 Selon lui, certains agents économiques « malhonnêtes » continuent à réexporter des produits importés par le gouvernement angolais, provocant ainsi la pénurie des biens et la hausse de prix sur le marché national.

Lire aussi