ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

03.04.2020 - ven. : 14'21 - Mise à jour 03.04.2020 - ven. : 14'21

La Sonangol dénonce les spéculateurs de gaz

Luanda -La Sonangol a dénoncé jeudi l'existence de revendeurs de gaz de cuisine qui conservent un grand nombre de bouteilles, pour alimenter la spéculation sur les prix.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La sonangol dénonce la spéculation sur le prox du gaz

Photo: leolpoldo Viana

Au cours des derniers jours, Luanda a vu une forte demande pour le produit de la part des revendeurs, qui pratiquent des prix élevés en raison de prétendues pénuries.

Jeudi, dans certaines zones de la capitale, la bouteille de 12 kg a été vendue à 4000 kwanzas, contre les 1500 habituels.

S'adressant à l’Angop, le directeur de communication et image de la compagnie pétrolière nationale, Dionisio Rocha, a répudié cette pratique et déclaré qu'il y avait suffisamment de gaz de cuisine pour alimenter le marché national.

Selon la source, l'entreprise a augmenté sa capacité d'approvisionnement de 35%, une quantité jugé "supérieure à l'habituelle".

Pour le moment, a-t-il dit, la Sonangol distribue entre 130 et 140 000 bouteilles / jour, pour répondre à la demande.

Selon la Sonangol, à Luanda, Benguela, Huíla et dans d'autres régions du pays, le scénario de distribution de gaz est désormais beaucoup plus encourageant.

Face à la spéculation sur les prix, la Sonangol travaille avec les organes compétents de l'État pour punir tous les contrevenants.

Cette action a permis l'arrestation de cinq revendeurs, à Luanda, déjà remis aux autorités judiciaires.

"Nous sommes attentifs à cette situation", a déclaré Dionísio Rocha, affirmant que la société continue de travailler avec des revendeurs et des agences de sécurité pour stabiliser le marché.

Il a conseillé aux consommateurs de rechercher d'autres points de vente chaque fois qu'ils rencontrent des afflux à un moment donné.

Le responsable a par contre informé que des camionnettes étaient mises en circulation, dans certaines artères de la ville, pour faciliter la commercialisation du gaz.

"Il n'est pas nécessaire d'acheter du gaz en gros, c'est-à-dire quatre à cinq bouteilles, car le processus de production se poursuivra sans problème", a-t-il rassuré.

Balises Angola  

Lire aussi
  • 03/04/2020 12:09:01

    La BNA renonce à l'autorisation d'importer pour un montant de 100 000 USD

    Luanda - Les prépaiements pour l'importation de produits alimentaires de base, de médicaments et de matériel de biosécurité d'un montant inférieur à 100 000 USD par opération sont désormais dispensés de l'autorisation de la Banque nationale d'Angola (BNA), pour une période temporaire, dans le cadre de la prévention et de la lutte contre le coronavirus.

  • 28/03/2020 18:09:25

    L'Angola reçoit un deuxième lot de bétail du Tchad

    Luanda - L'Angola a reçu vendredi un deuxième lot de bovins originaires du Tchad, dans le cadre du programme de repeuplement du plateau de Camabatela, qui couvre les provinces de Cuanza Norte, Malanje et Uíge.

  • 27/03/2020 13:03:12

    La Sonangol assure la disponibilité du gaz et du carburant

    Luanda - La Société nationale des hydrocarbures d'Angola (Sonangol E.P.) a assuré jeudi l'approvisionnement du carburant et du gaz sur toute l'étendue du territoire national.