ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

03.06.2020 - mer. : 14'10 - Mise à jour 03.06.2020 - mer. : 14'11

Fin de la phase préliminaire de la raffinerie de Cabinda

Luanda - La phase préliminaire de construction de la raffinerie de Cabinda s'est terminée en mai dernier, avec la conclusion du déminage, du nettoyage et du traitement de 38 hectares du site où les infrastructures sont implantées, dont la conclusion est prévue pour 2023.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Maquete de la future raffinerie

Photo: Pedro João

Selon un communiqué de presse des promoteurs du projet parvenu mercredi à l’Angop, l'étude d'ingénierie a été clôturée, notamment la conception d'une unité de distillation de 30 mille barils / jour de pétrole brut, un traitement de merox de kérosène merox pour Jet A1, réservoirs de stockage et infrastructures de support.

Dans l’entre-temps, la Gemcorp, en tant qu'actionnaire et partenaire de la Sonaref dans le projet, a décidé d'ajouter 30 millions USD supplémentaires à l'investissement initial (500 millions USD) du projet de construction de la raffinerie de Cabinda, une valeur destinée à un système de pipelines et de flotteurs d’ amarrage, pour permettre l'accostage de gros navires à proximité de la raffinerie, visant à approvisionner le marché intérieur et pour l'exportation

En janvier 2020, la Gemcorp a signé un accord avec la Sonaref, une filiale de la Sonangol, pour la construction de la raffinerie dans la plaine de Malembo, à 30 kilomètres au nord de la ville de Cabinda.

Des sources liées au projet admettent que le début officiel de la construction pourrait commencer en août.

Si c'est le cas, la première phase de construction pourrait être prête fin 2021 et la raffinerie de Cabinda démarrera avec une capacité de raffinage initiale de 30 000 barils / jour.

La deuxième phase portera la capacité de raffinage à 60 000 barils / jour et permettra le reformage du naphta obtenu dans le procédé de distillation d'essence.

Dans la troisième phase, elle commencera également à produire du diesel, ce qui signifie que d'ici la fin de 2023, la raffinerie de Cabinda sera prête à approvisionner le marché national et régional en essence, Mazout/ diesel, carburant d'avion et naphta, contribuant ainsi de manière décisive à la fourniture du marché intérieur et à la dynamisation des exportations angolaises.

Balises Petróleos  

Lire aussi