ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

11.08.2020 - mar. : 14'31 - Mise à jour 11.08.2020 - mar. : 13'17

Le Parlement approuve la loi sur la durabilité des finances publiques

Luanda - Le projet de loi modifiant la loi sur la durabilité des finances publiques a été approuvé, mardi, à Luanda, avec 185 voix pour, six abstentions et aucune contre.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Parlement angolais

Photo: Francisco Miúdo

La proposition prévoit la création au Parlement du Comité des comptes publics, un mécanisme qui s'inscrit dans le renforcement de l'efficacité des instruments de gestion des finances publiques à moyen terme, ainsi que dans les règles budgétaires qui contribuent à la mise en œuvre de la politique budgétaire.

Avec cette proposition, l'Exécutif entend renforcer les règles qui régissent la mise en œuvre de la politique budgétaire, en mettant l'accent sur la stabilisation macro-économique et la durabilité des finances publiques.

Dans une déclaration à la presse, le ministre des Finances, Verá Daves, a considéré la loi comme un mécanisme juridique à la disposition de l'Exécutif et des parlementaires pour accompagner le processus d'assainissement budgétaire, avec la définition de règles budgétaires numériques et concrètes,

La loi, selon Verá Daves, est plus exigeante en ce qui concerne l'exercice de la production et la transparence du partage de l'information, avec la production et la publication de documents par l'Exécutif, les mettant à la disposition de la société.

Selon le gouvernant, la responsabilité de chacun vis-à-vis des objectifs fixés, des budgets programmes et des engagements en termes de taux d'endettement public et de déficit budgétaire non pétrolier augmente.

En réaction à l'approbation de la loi, le député de la Casa-CE, Manuel Fernandes, a déclaré que son groupe parlementaire avait voté pour, car, avec l'amendement de la loi, les conditions sont créées pour la création, au parlement, du Comité des comptes publics, mécanisme de renforcement de l'efficacité de l'instrument de gestion des finances publiques, ainsi que les règles fiscales qui contribuent à la mise en œuvre de la politique budgétaire.

Selon elle, la loi garantira la continuité des nouvelles règles de gestion budgétaire visant à assurer l'équilibre financier, en évitant les situations de non-durabilité future, puisque l'utilisation rationnelle des ressources financières garantit la souveraineté économique et politique de l'État.

Pour le député de l'UNITA, Raúl Danda, son groupe parlementaire a voté pour parce qu'il le considérait comme un instrument susceptible de contribuer à améliorer la gestion publique, de manière transparente et responsable.

Il a ajouté qu'il est prévu que les gestionnaires publics développent une gestion transparente et qu'ils soient responsables de manière exemplaire.

Pour sa part, la députée du MPLA Ruth Mendes, quant à elle, a estimé que la loi était très profonde, car elle contient des règles et des principes clairs qui créeront les bases de la durabilité de la dette publique, contribuant au contrôle de la position budgétaire, tout en garantissant un meilleur financement qui concoure à une croissance sûre du service de la dette contractée.

Avec l'approbation de la loi, a-t-il dit, l'Exécutif minimisera les risques liés à l'économie et aux marchés financiers internationaux, permettant une meilleure qualité entre le processus budgétaire et l'articulation entre la politique budgétaire et sectorielle.
 

Balises Angola  

Lire aussi
  • 11/08/2020 12:57:09

    Le MEP contrôle plus de deux mille projets de production nationale

    Luanda - Deux mille 749 projets sont actifs dans la base de données du ministère de l'Économie et de la Planification (MEP), représentant 80% des processus de la troisième étape, phase de mise en place du dossier de crédit, a déclaré mardi, le secrétaire d'État à l'Economie, Mário Caetano João.

  • 08/08/2020 14:50:39

    La ZEE donne priorité aux entreprises étrangères

    Luanda- Huit sociétés étrangères de capital privé ont acquis, vendredi, l'intégralité du droit réel sur la propriété, dans la Zone économique Spéciale (ZEE).

  • 05/08/2020 07:46:49

    La ferme Seleca va récolter plus de 200 tonnes de tomates

    Malanje - Environ 237 tonnes de tomates sont récoltées au cours de la présente campagne agricole dans la ferme Seleca, située dans la commune de Muquixe, municipalité de Mucari, province de Malanje.