ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Education

31.01.2017 - mar. : 18'16 - Mise à jour 31.01.2017 - mar. : 19'32

Angola: Appel des enseignant à la rigueur et la discipline

Luanda -Le gouverneur de la province de Luanda, Francisco Higino Lopes Carneiro, a appelé ce mardi, les enseignants à la rigueur, la discipline, la responsabilité et l'éthique dans l'acte pédagogique pour améliorer la qualité des connaissances des élèves.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Higino carneiro, gouverneur de Luanda

Photo: Rosario dos Santos

Higino Carneiro a lancé cet appel au cours de l’acte provincial d’ouverture de l'année scolaire, tenu au ciné Atlântico, situé dans le district urbain de Rangel, municipalité de Luanda.

Le gouverneur a dit que le manque de respect de ces facteurs entraînait invariablement une mauvaise préparation des apprenants et par conséquent la médiocrité de leurs compétences techniques et intellectuelles.

Higino Carneiro a souligné que la rigueur et la discipline dans l'acte pédagogique signifiait l'accomplissement avec sensibilité des principes didactiques qui conduisent les élèves à acquérir des connaissances et expériences culturelles, systématisées dans les salles de classe.

Concernant la responsabilité et l'éthique pédagogique, il a fait valoir que les enseignants devraient considérer l’action d’enseigner et d’éduquer comme un long processus d'aider et de faire croître les élèves avec une solidité intellectuelle.

Higino Carneiro a également exhorté les directions de trouver des stratégies d'amélioration du rendement scolaire des élèves, en observant leur savoir-faire, savoir-être et aussi l'engagement dans la qualité, de sorte qu'à la fin de l'année scolaire et du premier trimestre, au moins 80 pour cent d’apprenants des première et deuxième classes puissent être capables de lire et d’écrire des phrases simples sans erreurs.

Lire aussi