ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Education

12.07.2018 - jeu. : 14'31 - Mise à jour 12.07.2018 - jeu. : 14'31

La Commission multisectorielle supervise la correction de tests de l'appel d'offres public de l'éducation

Luena - Le processus de correction de tests des candidats qui ont concouru ce mercredi pour des emplois dans le secteur de l'éducation dans la province de Moxico est supervisé par une commission multisectorielle coordonnée par des entités affectées à l'Église catholique.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

1 / 1

Coordinatrice de la commission de correction de tests, Euridice Filipe

Photo: Kinda kyungu

Selon le directeur provincial de l'éducation, Raimundo Ricardo, qui s’adressait jeudi à la presse, l'implication des prêtres et des sœurs dans la coordination du processus de correction des tests vise à assurer l'exemption et une plus grande transparence des résultats.

Il a informé que les tests des neuvièmes municipalités sont corrigés dans la capitale (Luena) par des membres de la commission créée, composé d'enseignants de différentes écoles, de délégués des municipalités respectives et de techniciens de la direction provinciale de l'éducation.

La sœur Euridice Felisberta Filipe, qui coordonne la commission de correction, a confirmé que le processus se déroulait de façon aussi transparente que possible, en vue d'identifier les candidats les mieux adaptés aux exigences de la profession.

"Afin d'assurer l'exemption, la commission codifie et retire le coin de l'épreuve où se trouve le nom du candidat pour éviter que quiconque corrige, ait l’idée de l'auteur du test", a-t-elle expliqué.

L’appel d’offres a compté sur la participation de plus de 7 mille candidats pour combler 941 postes vacantes de l’enseignement primaire et des Ier et IIe cycles de l’enseignement secondaire.

Lire aussi
  • 31/01/2019 15:18:21

    Le gouvernement veut mettre fin aux enfants hors du système éducatif d'ici 2022

    Luanda - Le ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Frederico Cardoso, a déclaré jeudi à Cabinda que le gouvernement angolais avait l'intention de mettre fin à l'existence d'enfants hors du système éducatif d'ici 2022.

  • 31/01/2019 15:04:50

    L'Exécutif angolais mise sur tout pour changer l'éducation du pays

    Luanda - Dans le cadre de la révision du Budget Général de l'État (BGE) annoncée, en raison de la chute du prix du pétrole, l'une des priorités consistera à préserver les fonds nécessaires à la réalisation du programme de construction d'écoles dans tout le pays défini l'année dernière.

  • 31/01/2019 10:06:39

    Cabinda accueille l'ouverture de l'année scolaire 2019

    Luanda - L'année scolaire 2019, qui sera officiellement ouverte jeudi à Cabinda, comptera sur 10 millions 608 mille 415 élèves de l'enseignement général, ce qui représente une variation de 6% par rapport à l'année scolaire 2018.

  • 29/01/2019 09:19:41

    104 cours légalisés pour l'année académique 2019

    Luanda - 104 cours sur les 144 illégaux enregistrés par le ministère de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation (MESCTI) en 2018, ont été légalisés, a annoncé lundi à Luanda le secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur. Eugénio Silva.