ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Education

10.08.2018 - ven. : 16'27 - Mise à jour 10.08.2018 - ven. : 16'27

Le gouverneur veut améliorer la qualité de l'enseignement à Cuanza Sul

Libolo- Le gouverneur de la province de Cuanza Sul, Eusébio de Brito Teixeira, a défendu vendredi, dans le village de Libolo, l'amélioration de la qualité de l'enseignement, en tenant compte des résultats enregistrés dans l'appel d'offres du secteur de l'éducation.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Eusébio de Brito Teixeira, qui intervenait lors de l'ouverture de la IVème session ordinaire du gouvernement, a déclaré que la situation du secteur de l'éducation au niveau de la province est préoccupante, compte tenu des résultats obtenus par les futurs enseignants avec des notes très faibles.

Il a dit qu’il est nécessaire de réfléchir et de bien comprendre ces phénomènes afin d'améliorer le niveau de qualité de l'enseignement de la province, principalement dans l'enseignement primaire et l'Institut supérieur des sciences de l'éducation (ISCED), parce que ce sont des institutions qui forment les enseignants.

Le gouvernant a souligné qu'il continuait à recevoir des pétitions de jeunes pour que l'enseignement supérieur s'étende à l'intérieur de la province, "avec quels enseignants nous allons compter », avec cette qualité enregistrée, c’est une situation très regrettable.

Eusebio de Brito a indiqué qu’il était également important que les administrateurs municipaux s’engagent de plus en plus dans la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la faim et la pauvreté dans lesquelles vivent de nombreuses familles de la province.

Pour le gouverneur, la préoccupation du gouvernement devrait être continue et rester limitée dans les secteurs de la santé et de l’éducation, où il est nécessaire d’améliorer la prestation des services et leur qualité.

Au cours de la réunion, qui se termine ce vendredi, les participants seront informés sur le bilan de l’activité du premier trimestre de l'activité de l'année en cours du programme de lutte contre la faim et la pauvreté, l'information sur la clôture de la consultation publique du paquet législatif des élections municipales, de la loi organique sur l’organisation et le fonctionnement des commissions de résidents, la mise en œuvre du nouveau statut organique du gouvernement, la situation des travaux paralysés et divers.

Les administrateurs municipaux, les directeurs, les délégués, les chefs de bureau, les conseillers et les responsables des bureaux municipaux participent à l'événement.

Balises Educação  

Lire aussi
  • 31/01/2019 15:18:21

    Le gouvernement veut mettre fin aux enfants hors du système éducatif d'ici 2022

    Luanda - Le ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Frederico Cardoso, a déclaré jeudi à Cabinda que le gouvernement angolais avait l'intention de mettre fin à l'existence d'enfants hors du système éducatif d'ici 2022.

  • 31/01/2019 15:04:50

    L'Exécutif angolais mise sur tout pour changer l'éducation du pays

    Luanda - Dans le cadre de la révision du Budget Général de l'État (BGE) annoncée, en raison de la chute du prix du pétrole, l'une des priorités consistera à préserver les fonds nécessaires à la réalisation du programme de construction d'écoles dans tout le pays défini l'année dernière.

  • 31/01/2019 10:06:39

    Cabinda accueille l'ouverture de l'année scolaire 2019

    Luanda - L'année scolaire 2019, qui sera officiellement ouverte jeudi à Cabinda, comptera sur 10 millions 608 mille 415 élèves de l'enseignement général, ce qui représente une variation de 6% par rapport à l'année scolaire 2018.

  • 29/01/2019 09:19:41

    104 cours légalisés pour l'année académique 2019

    Luanda - 104 cours sur les 144 illégaux enregistrés par le ministère de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation (MESCTI) en 2018, ont été légalisés, a annoncé lundi à Luanda le secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur. Eugénio Silva.