ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Education

06.09.2018 - jeu. : 10'30 - Mise à jour 06.09.2018 - jeu. : 10'30

Plus de quatre millions d'Angolais sont encore illettrés, selon la ministre de l'Education

Luanda - Plus de quatre millions d'Angolais âgés de 15 à 35 ans ne savent, jusqu'ici, ni lire ni écrire, et ce problème est dû notamment à la violence dans le ménage, à la grossesse précoce, à la criminalité, à la prostitution, au manque ou à peu d'instruction et d'éducation des citoyens.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

La ministre angolaise de l'Education, Maria Cândida Teixeira

Photo: ANTONIO ESCRIVAO

C'est ce qu'a affirmé mercredi, à Luanda, la ministre angolaise de l'Education,
Maria Cândida Teixeira, ajoutant qu'à cause de cela son secteur comptait mettre en place l'Agenda 2030, qui vise à transformer la vie de la population par la voie de l'éducation, comme principale impulsion au développement du pays et au bien-être des citoyens.

Elle a tenu ces propos après la signature d'un protocole de coopération entre le Ministère de l'Education et l'Eglise Méthodique Unie d'Angola (IMUA), qui vise à creer des salles d'alphabétisation dans leurs temples rattachés à la Conférence de l'Ouest d'Angola, disséminés dans 12 des 18 provinces du pays.

Le secteur de l'éducation tient à étendre et à améliorer le réseau d'enseignement à travers le pays, afin que tout citoyen ait accès à la formation scolaire, a-t-elle ajouté.

Pour sa part, l'assistant de l'évêque de l'Eglise méthodique Unie, le révérend Manuel André a souligné que l'objectif dudit protocole était de relancer la lutte contre l'analphabétisme dans le pays.

Il a ajouté que son Eglise avait pris, désormais, l'engagement de transformer ses temples en des Centres scolaires, afin d'apprendre aux personnes concernées à lire et à écrire.

De son côté, le spécialiste de l'UNESCO en Angola, Nicolau Bubuzi a fait savoir que plus de 360 millions d'enfants et d'adolescents à travers le monde n'étaient pas insérés dans le système d'enseignement.

Selon ce fonctionnaire onusien, 6 sur 10 enfants et adolescents, soit 617 millions de personnes, n'acquièrent pas les compétences minimales en alphabétisme.

 Nicolau Bubuzi a ajouté que 750 millions de jeunes et adultes ne savaient jusqu'ici ni lire ni écrire, dont deux tiers étaient des femmes, facteurs qui sont à l'origine de l'exclusion sociale, des inégalités sociales et du genre.

Signé par le directeur national de l'Enseignement des adultes, Evariste Pedro et le révérend Manuel André, le Mémorandum prévoit que l'Eglise méthodique unie mette en disposition des salles et des formateurs.

Par contre, le Ministère de l'Education prendra, lui, la responsabilité de former les formateurs volontaires et d'assurer la fourniture du matériel didactique et la certification des élèves.

 

Balises Educação  

Lire aussi
  • 31/10/2018 15:01:02

    Détection des faux diplômes de médecine

    Luanda - Sept faux diplômes de médecine ont été récemment détectés par l’Institut National d’Evaluation et Reconnaissance d’Etudes d’Enseignement Supérieur (Inaarees-sigle en portugais), a révélé un communiqué parvenu, mardi, à l’Agence Angola Presse (Angop).

  • 22/10/2018 15:53:25

    "La qualification des enseignants dépend de la formation" - Secrétaire d'Etat

    Luanda - La qualification des enseignants pour l'exercice du professorat passe par une formation continue, a affirmé lundi à Luanda, le secrétaire d'Etat à l'Education en charge de l'Enseignement Technique Professionnel, Jesus Baptista.

  • 17/10/2018 15:23:58

    Le ministère de l'Education octroie des fonds pour des alphabétiseurs

    Luanda - Le ministère de l'Education (MED) a annoncé mercredi à Luanda qu'il avait débloqué des fonds pour le paiement des subventions en retard aux alphabétiseurs du pays.

  • 17/10/2018 11:44:47

    Des erreurs du nouveau système éducatif

    Luanda - Le système éducatif où l’instituteur de l’école primaire dispense tous les cours du cursus a été considéré, mardi, comme une erreur par la ministre angolaise de l’Education, Cândida Teixeira, du fait que les cadres n’avaient pas été préparés à cet effet.